Banque – Liste des enseignes traditionnelles et en ligne

banqueBien qu’on n’y pense pas toujours, la banque, et le compte bancaire, tiennent une place centrale dans le quotidien des Français. Posséder une banque pas chère, avec un conseiller bancaire compétent, peut permettre de se sortir d’une situation difficile. Qui sont les banques ? Et que valent les nouveaux acteurs comme les banques en ligne ? Quelle banque choisir ? 

► Retrouvez notre comparatif de banques

SOMMAIRE


99% des Français possèdent un compte bancaire. Détenir un compte (compte individuel, compte joint…) et une carte bancaire est en effet essentiel dans la vie courante, ne serait-ce que pour recevoir des revenus (pensions, salaires…), et réaliser ensuite des dépenses en ligne ou dans les magasins. Cela permet d’être indépendant. Mais quelle banque choisir ? Qui sont les banques ? Faut-il souscrire dans une banque en ligne ? Peut-on trouver une banque gratuite ? Aujourd’hui, bien des nouveaux acteurs, comme les banques en ligne, ont vu le jour.

Banque : tous les acteurs

Aujourd’hui, on peut distinguer trois types de banques :

  • Les banques classiques (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Mutuel…)
  • Les banques en ligne (Boursorama Banque, Hello bank, ING…)
  • Et les néobanques (N26, Revolut, Anytime…)

Qui, parmi elles, est la meilleure banque ?

Les services de cartes bancaires prépayées permettent également d’obtenir des moyens de paiement, il n’y a toutefois pas de compte bancaire associé, la raison pour laquelle nous n’en parlerons pas ici.

Retrouvez ci-dessous la liste exhaustive des différents acteurs :

Banques classiquesBanques en ligneNéobanques
bnpboursorama logo
societe générale
lclinganytime
fortuneo
HSBCbforbank
Crédit Mutuel Arkea
orange bank
formule de compte banque postalecomparer Allianz Banque
Comparer la Banque Populaire
Comparer le CIC
logo-caisse-depargne

Banques traditionnelles – pour ceux qui tiennent à leur agence bancaire

Doit-on vraiment présenter les banques traditionnelles ? Il s’agit d’établissements parfois centenaires qui détiennent encore très largement la plus grande part du marché, et dont les clients se comptent parfois en dizaine de millions.

Une banque classique propose généralement les produits bancaires suivants :banque

  • Compte bancaire avec moyens de paiement
  • Crédit (consommation, immobilier, renouvelable, rachat de crédit)
  • Epargne (livret réglementé et non réglementé, assurance-vie)
  • Bourse
  • Assurance (habitation…)

Les banques traditionnelles sont cependant connues pour facturer généralement des frais bancaires relativement élevés. Un simple compte bancaire coûte environ 100€ par an, des frais auxquels il faut ajouter les éventuels frais de découvert, de transactions à l’étranger, de retraits…

L’avantage principal d’une banque traditionnelle est la présence d’agences bancaires sur tout le territoire Français. Le réseau varie cependant en fonction de la banque : HSBC, par exemple, ne compte que 400 agences, tandis que la Société Générale en possède plus de 2000. Un critère à prendre en compte avant de changer de banque.

Note : la plupart des banques ont mis en place des politiques de fermeture ou de fusion d’agences suite à la baisse de la fréquentation des clients. En effet, ceux-ci sont de plus en plus autonomes et gèrent leur compte depuis leur ordinateur ou leur smartphone. Les déplacements sont dédiés aux situations particulières comme à la souscription d’un crédit.

Grâce aux agences, les clients peuvent rencontrer un conseiller bancaire en personne – chaque client possède un conseiller dédié – mais aussi réaliser certaines opérations comme le dépôt de chèques, de liquides, ou récupérer un chéquier. Attention, certaines opérations comme la mise en place d’un virement vers un compte bancaire d’un client situé dans une autre banque sont souvent payantes.

Les banques classiques sont aussi les principales banques pour étranger, qui acceptent les expatriés, les non résidents, ou les résidents Français n’ayant pas la nationalité Française.

Banques en ligne – une relation à distance pour la gratuité

banque en ligneLes banques en ligne ont commencé à voir le jour dans les années 2000. Aujourd’hui, leur nombre a particulièrement augmenté et elles grignotent petit à petit de plus en plus de parts de marché.

Comme les banques traditionnelles, une banque en ligne propose tous les services bancaires (compte bancaire, crédit, épargne…) mais plus rarement des services comme de l’assurance.

Actuellement, toutes les banques en ligne appartiennent à une banque traditionnelle. Par exemple, Boursorama Banque appartient à la Société Générale, et Hello bank à la BNP Paribas. Souscrire dans une banque en ligne ne représente donc pas plus de danger financièrement parlant que dans une banque classique : les garanties sont exactement les mêmes.

L’avantage principal des banques en ligne est leurs tarifs : nombre de banques en ligne sont en effet gratuites. Adieu les frais de tenue de compte, de carte bancaire… Si le client n’est jamais à découvert, il est possible de ne débourser aucuns frais bancaires en une année complète. Toutefois, il faut souvent respecter des conditions de revenus (à partir de 1000€ de revenus) pour pouvoir souscrire.

Bon à savoir : il existe tout de même des banques sans condition en ligne comme Monabanq ou Boursorama Welcome. >> Quelle banque choisir ?

Comme leur nom l’indique, les banques en ligne ne se gèrent qu’à distance. Le client ne peut se déplacer en agence et doit contacter un conseiller par téléphone, mail ou tchat. Il n’y a pas de conseiller dédié, mais toutes les banques en ligne possèdent des parcs de conseillers téléphoniques formés et basés en France, disponibles sur de grandes plages horaires.

Actuellement, la banque en ligne la plus connue est Boursorama, qui compte 1,8 million de clients en France. Elle est aussi considérée comme la banque la moins chère.

Note : attention, il faut généralement déjà posséder un RIB pour pouvoir souscrire dans une banque en ligne. Les banques en ligne ne peuvent pas faire office de premier compte bancaire. Ainsi, elles ne sont pas considérées comme des banques pour jeunes ou des banques pour étudiants. Pour souscrire, il faut d’abord ouvrir un compte chez une banque classique, puis changer de banque.

Néobanques – des services complémentaires

néobanqueLes néobanques ont un statut particulier : si certaines disposent effectivement d’une licence bancaire, la plupart sont des établissements de paiement. À ce titre, elles ne peuvent donc pas proposer de crédit, de découvert autorisé, de chéquier (même si certaines acceptent d’encaisser les chèques) ou d’épargne. Elles n’intègrent aussi généralement pas de compte joint.

Les néobanques servent plutôt de compte bancaire secondaire. Elles se focalisent sur les services et tarifs avantageux qu’une banque classique ou en ligne ne possède pas forcément, afin de proposer des services complémentaires au client. Par exemple : une grande souplesse de gestion de la carte, un compte entièrement gérable depuis son smartphone, de nombreuses fonctionnalités (paiement mobile, transactions en temps réel…), et des frais à l’étranger très avantageux, ce fait d’elles de très bonnes banque pour voyager.

Ainsi, une néobanque se destine souvent aux jeunes, connectés et autonomes, et aux voyageurs. 

Les néobanques sont aussi les seules à accepter les interdits bancaires. 

Quelle banque choisir ?

Comme on peut le voir dans le tableau listant les banques, les clients ont aujourd’hui plus que l’embarras du choix. Mais alors, quelle banque choisir ? La première chose à faire est de savoir ce que l’on cherche :

  • Banque traditionnelle : pour ceux qui souhaitent absolument conserver un conseiller bancaire. Il faut se poser la question : quand le client s’est-il rendu chez sa banque pour la dernière fois ? Si c’était récent et que le client se déplace fréquemment en agence, alors il vaut mieux effectivement rester chez une banque classique. Si c’était il y a plus de six mois ou un an, voire jamais, alors il est temps d’envisager sérieusement de changer pour une banque en ligne.
  • Banque en ligne : souscrire chez une banque en ligne permet d’obtenir la gratuité. Fini les frais bancaires exorbitants. S’il n’y a pas de conseiller bancaire dédié, de nombreux banquiers sont disponibles par téléphone. Et si le client a des doutes, il peut ouvrir un deuxième compte chez une banque en ligne pour le tester – de toute façon, c’est gratuit – avant de changer pour de bon. Notez que certaines banques permettent de se rendre dans les agences bancaires de la banque mère, comme Hello bank avec les agences BNP Paribas.
  • Néobanque : les néobanques sont une bonne alternative pour les interdits bancaires ou ceux qui veulent bénéficier d’un deuxième compte pas cher, avec des frais à l’étranger très abordables.

Nous avons sélectionné la meilleure banque 2020 dans chacune de ces catégories :

 Meilleure banque classiqueMeilleure banque en ligneMeilleure néobanque
HSBC
Avantages
Tous les services bancaires disponibles Compte et carte bancaire gratuit Interdits bancaires acceptés
Gestion du patrimoine Accessibilité : à partir de 1000€ de revenus Compte basique gratuit
Pas de conditions de revenus Accès aux agences BNP Paribas (dépôt de chèques, d'espèces...) Paiements hors zone euros gratuits
Très bon service client Licence bancaire européenne
80€ offerts à l'ouverture du compte Paiement mobile (Apple Pay)
Toute l'offre de la BNP disponible
Meilleure livret non réglementé
Inconvénients
Peu d'agences bancaires Pas de conseiller dédié RIB Allemand
Tarifs Pas d'agences bancaires Pas de découvert autorisé
Coût assurance moyens de paiement Carte à autorisation systématique
Pas de chéquier
Pas d'encaissement de chèques
► VOIR L’OFFRE► VOIR L’OFFRE► VOIR L’OFFRE

Comment changer de banque ?

La complexité administrative (changement de RIB) et la peur des problèmes (risque de découvert bancaire) est l’une des premières raisons qui retiennent les clients de changer de banque. Le processus est pourtant aujourd’hui facilité par la mobilité bancaire. Voici les étapes à suivre pour changer de banque tranquillement :

  1. Ouvrir un compte dans la nouvelle banquechanger de banque
  2. Signer un mandat de mobilité bancaire (au cours de l’ouverture, ou une fois le compte ouvert). Le client a deux choix :
    1. Transférer uniquement les virements et prélèvements.
    2. Transférer les transactions, et demander la clôture de l’ancien compte et le transfert du solde à la date de son choix
  3. Réaliser un premier virement vers le nouveau compte suffisamment important pour supporter les premières transactions, tout en conservant des fonds sur l’ancien compte
  4. La nouvelle banque propose une liste des transactions (virements et prélèvements) et des organismes à transférer sur le nouveau compte. Le client peut décider d’en ajouter ou d’en supprimer.
  5. La nouvelle banque envoie le nouveau RIB directement à tous les organismes. Le client n’a plus rien à faire.
  6. Si le client a choisi la clôture du compte en signant le mandat, alors celle-ci se fait automatiquement, ainsi que le transfert du solde. Sinon, il peut le faire manuellement en envoyant une lettre de clôture. Il est aussi possible de conserver les deux comptes bancaires.

Ouvrir un compte bancaire

Comment ouvrir un compte bancaire ? Le processus est très simple. Dans les banques classiques, il faut généralement se rapprocher d’une agence bancaire et prendre rendez-vous. Le client rencontrera alors un conseiller bancaire qui lui expliquera les services proposés et remplira avec lui le formulaire d’inscription.

Chez les banques en ligne et néobanques, le formulaire d’inscription est disponible sur internet et peut être rempli sur ordinateur ou smartphone. Le client peut à tout moment contacter un conseiller par téléphone s’il a besoin d’aide.

Le client dit fournir ses noms et prénoms, situation professionnelle et familiale, ainsi que quelques pièces justificatives :

  • Un justificatif d’identité
  • Un justificatif de domicile

Les banques en ligne demandent également un justificatif de revenus.

Note : une fois la demande d’ouverture de compte effectuée, la banque étudie le dossier et vérifie les pièces justificatives ainsi que les fichiers de la Banque de France pour s’assurer que le client n’est pas interdit bancaire. La banque peut refuser une ouverture de compte sans avoir à se justifier.

Une fois que l’ouverture est acceptée, le consommateur recevra ses moyens de paiement et ses codes d’accès.

interdit bancaireQue faire quand on est interdit bancaire ?

Il est possible de devenir interdit bancaire suite à un seul chèque sans provision. Dans ce cas, il arrive régulièrement que la banque décide de clôturer le compte bancaire.

L’interdiction bancaire dure cinq ans, mais peut prendre fin plus tôt : il suffit que le client règle ses dettes et paie le destinataire du chèque.

Si le compte est clôturé, le client peut soit souscrire chez une néobanque qui accepte les interdits bancaire, soit contacter la Banque de France pour faire appel au droit au compte.

Quelques chiffres

Voici quelques chiffres tirés de l’étude 2019 « le secteur bancaire Français – Faits et chiffres » de la Fédération bancaire Française :

  • 99% des Français possèdent un compte bancaire
  • Il y a 340 banques en France, et 37 209 agences
  • L’emploi dans la banque représente 1,9% de l’emploi privé avec 366 200 salariés
  • On compte 54 786 distributeurs automatiques dans l’hexagone
  • 83 millions de cartes de paiement sont en circulation en France

Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !