Comment payer moins de frais bancaires à l’étranger ?

frais bancaire à l'étrangerLorsque l’on voyage à l’étranger, on ne fait pas toujours attention aux frais bancaires engendrés par ses moyens de paiement. Et oui, dès que l’on quitte la zone euro, tout n’est plus gratuit ! Dès que l’on utilise sa carte bancaire, de petits frais s’accumulent et font rapidement gonfler la note du budget.

► Notre comparatif de banque en ligne

Frais bancaires à l’étranger : dans et hors zone euro

Définissons d’abord exactement de quoi on parle. « Etranger » peut désigner de nombreux pays et de nombreuses zones géographiques. En ce qui concerne les frais bancaires, il est nécessaire de distinguer deux lieux : zone euro et hors zone euro.

  • Zone euro

Bonne nouvelle, tant que l’on reste dans la zone euro, les frais bancaires à l’étranger ne représentent pas de problème. Les paiements et les retraits n’engendrent pas de commission supplémentaire. Autrement dit, vous pouvez payer par carte à l’étranger sans trop y penser.

Attention simplement au nombre de retraits effectués : les banques traditionnelles notamment appliquent des frais lorsque l’on réalise plus de 3 ou 4 retraits dans un distributeur qui ne leur appartient pas. Or, il y a peu de chances de trouver un distributeur de sa banque à l’étranger, il faut donc compter le nombre de retraits réalisés pour éviter les frais bancaires à l’étranger.

  • Hors zone euro

frais bancaires à l'étrangerC’est hors zone euro que les choses se compliquent. La devise utilisée n’est, de fait, pas l’euro. Contrairement à la zone euro, la banque applique donc très souvent des frais élevés lorsque son client utilise sa carte bancaire.

On trouve deux types de frais appliqués à chaque retrait ou paiement par carte :

  • Frais fixes : la banque prélève entre 1€ et 3€
  • Frais variables : la banque prélèvement entre 1% et 3% de la transaction

Sachant qu’il faut additionner ces deux frais, payer par carte hors zone euro revient donc très cher. Notez que les paiements sont en général moins coûteux que les retraits.

De plus, il peut arriver que la banque qui possède le terminal de paiement et le distributeur applique également des frais !

Enfin, il faudra compter avec le taux de change.

Comment faire, dans ces conditions, pour payer moins de frais bancaires à l’étranger ? Emmener beaucoup de liquide est-il la solution ? Pas forcément, car il existe désormais des banques sans frais bancaires à l’étranger.

Banques sans frais bancaires à l’étranger

Il y a quelques années, trouver une banque sans frais bancaires relevait d’une chimère. Même les banques en ligne facturaient des frais, qui restaient cependant moins élevés que ceux qu’on pouvait avoir chez les banques traditionnelles.

Il est aujourd’hui, en 2021, possible de trouver une banque sans frais bancaires à l’étranger. Les offres sont même de plus en plus nombreuses ! Grâce à elles, voyager n’est plus forcément synonyme de frais bancaires importants, ce qui permet de libérer du budget pour se faire plaisir.

Nous avons listé ci-dessous les trois meilleures banques sans frais bancaires à l’étranger :

 OffreTransactions hors zone euroRetraits en zone euroGaranties

>> Voir l'offre
Hello Prime 5€/mois
Dès 1000€ revenus/mois
Retraits : gratuits
Paiements : gratuits
gratuits sans limiteEquivalentes
Visa Premier

>> Voir l'offre
Gold MasterCard Gratuite
Dès 1800€ revenus/mois
Retraits : gratuits
Paiements : gratuits
gratuits sans limiteGaranties Gold MasterCard

>> Voir l'offre
MasterCard Standard
10€ livraison
Sans revenus minimums
Retraits : 1,70%
Paiements : gratuits
3 retraits gratuits/mois
Puis 2€/retrait
Pas de garanties

Parlons d’abord d’Hello Prime, l’offre bancaire haut de gamme d’Hello bank. Elle allie un tarif intéressant de 5€ par mois seulement à une véritable offre haut de gamme. La carte bancaire est sans frais de retraits et paiements, que ce soit dans et hors zone euro, et elle embarque en plus les mêmes garanties voyage qu’une Visa Premier (rapatriement, assistance médicale, annulation et retard de vol, perte et vol des bagages…).

Hello Prime est de plus facilement accessible. Le client devra simplement justifier, lors de la souscription, d’un revenu minimum de 1000€. Ces revenus ne doivent pas forcément être virés chaque mois sur le compte.

La Gold MasterCard de Fortuneo, ensuite, est gratuite, sans frais à l’étranger, avec des garanties voyage. Difficile de trouver mieux comme banque pour voyager ! Seul bémol : une condition de revenus de 1800€ que tout le monde ne pourra pas respecter. Comme Hello Prime, les revenus doivent simplement être justifiés à la souscription.

Enfin, N26 fonctionne un peu différemment mais a tout son intérêt. En effet, Hello bank et Fortuneo sont de véritables banques, et le plus simple sera de changer de banque pour profiter de leurs offres. Toutefois, il est possible que le client ne souhaite pas changer de banque mais trouver une solution en plus pour payer moins de frais bancaires à l’étranger. Pour cela, il peut se tourner vers N26. Accessible sans condition de revenus, N26 peut servir de carte secondaire que l’on n’utilise que quand on en a besoin. Les paiements hors zone euro sont gratuits et les retraits ne coûtent que 1,70%. Il n’y a cependant pas de garanties incluses – pour les avoir, il faudrait souscrire l’offre N26 You à 9,90€ par mois.

Frais bancaires à l’étranger : mieux vaut prévenir que guérir

Pour éviter les frais bancaires à l’étranger, une autre solution est de partir avec des devises déjà en poche. En effet, commander des devises à sa banque au préalable revient bien moins cher que de le faire une fois à l’aéroport ou sur place. Pour ceux qui auraient décidé de rester dans une banque traditionnelle, il faudra se rendre au guichet de son agence.

Pour les clients des banques en ligne, il suffira de se rendre sur son espace client et de commander la somme désirée. Les devises seront alors livrées à domicile, mais ce service est généralement payant. Pour des raisons de sécurité, les espèces sont remises en main propre au client, et sous présentation d’une pièce d’identité.

Anticiper son besoin d’argent liquide ?

Si ce service de livraison à domicile est pratique, ce n’est pas le plus avantageux pour son porte-monnaie. Lorsque l’on a un peu plus de temps, mieux vaut se rendre dans un bureau de change. Mais attention, cela fonctionne comme pour les banques en ligne, pour trouver le moins cher, il faut aussi les comparer ! Tous n’appliquent pas les mêmes commissions, et il serait fâcheux de se retrouver à payer plus de frais bancaires à l’étranger !

carte bancaire étrangerEnfin, il est aussi possible de commander des « traveller chèques » : ce sont des chèques de voyage dont le montant a été imprimé directement sur le papier. C’est un moyen très sécurisé de payer à l’étranger. En revanche, ces chèques de voyage ne sont disponibles que dans certaines devises, et on en trouve de moins en moins car ils sont en définitive très peu utilisés.

Un autre petit conseil, qui peut sembler évident mais qui ne l’est pas pour tout le monde : vérifier que sa carte bancaire fonctionne bien à l’international. Cela se fait de plus en plus rarement, mais certaines banques délivrent des cartes qui ne fonctionnent pas à l’étranger et dans ce cas, on peut se retrouver avec une carte bancaire refusée. Cela peut également être le cas si l’on ne prévient pas sa banque que l’on compte quitter le territoire ! Car pour des raisons de sécurité, les cartes sont généralement bloquées lorsque l’on souhaite payer dans une monnaie différente.

Limiter ses frais bancaires à l’étranger

Le moyen de paiement le plus utilisé lorsque l’on voyage est la carte bancaire. Alors, pour limiter les frais bancaires à l’étranger, il y a quelques bonnes pratiques à adopter concernant les retraits et les paiements.

Les retraits

Pour économiser sur ses frais bancaires à l’étranger, mieux vaut limiter les retraits. Les commissions appliquées sont plus importantes que celles concernant les retraits, car en plus du taux de change les banques facturent quelques euros. On imagine rapidement qu’au bout de deux ou trois retraits, on se retrouve très vite avec des frais bancaires à l’étranger pouvant aller jusqu’à une bonne dizaine d’euros. Mais si l’on est à court d’espèces et que l’on préfère en retirer plutôt que de payer par carte, mieux vaut effectuer de gros retraits plutôt que plusieurs petits. Et cette fois-ci, les distributeurs seront plus intéressants que les bureaux de change car à l’étranger il est plus facile de se faire avoir.

Frais bancaires à l'étranger liés à la carte

Les paiements

En ce qui concerne les paiements avec sa carte, ils engendrent aussi des frais bancaires à l’étranger, sauf certaines cartes bancaires gratuites à l’étranger, comme nous l’avons vu. Même s’ils sont moins importants que les retraits, une commission est tout de même prélevée par la banque. Il faut savoir que dans les banques en ligne, cette dernière est beaucoup moins importante que celle appliquée par les banques traditionnelles ! Généralement, le client ne paye que le taux de change, qui oscille entre 1,98% et 2% selon les établissements, alors qu’un retrait engendre parfois quelques centimes d’euros en plus par opération.

Et les cartes prépayées ?

De plus en plus démocratisées, les cartes bancaires rechargeables sont aussi de très bonnes alternatives pour réduire ses frais bancaires à l’étranger. Il suffit de les recharger du montant que l’on souhaite avant son départ. En plus d’être pratique, c’est un moyen plus sûr d’effectuer ses achats puisque si on venait à la perdre ou se la faire voler, il n’est possible de dépenser que le solde préchargé. On pourra donc citer, entre autre, la carte PCS, ou Viabuy.


Rédigé par Charlotte

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !