Changer de banque professionnelle : toutes les étapes

Changer de banque professionnelleIl est tout à fait possible de changer de banque professionnelle, quelle que soit la raison, à condition de bien faire attention et de respecter les étapes. Malheureusement, l’aide à la mobilité bancaire mise en place pour les particuliers n’entre pas en vigueur pour les comptes professionnels. Alors comment faire ?

► Notre comparatif de banque en ligne

1- Faire état de ses services et de ses besoins

S’il est possible de changer de banque professionnelle, mieux vaut ne pas brûler les étapes pour éviter les mésaventures. La première chose à faire est de réaliser un état des services détenus dans sa banque actuelle, et de ses besoins. 

Combien de transactions sont effectuées chaque mois ? Combien a-t-on besoin de cartes bancaires, pour quels employés ? Un chéquier est-il nécessaire ? Faut-il absolument pouvoir encaisser des chèques ? Et surtout, combien paie-t-on pour ce compte professionnel ?

Les besoins sont différents en fonction de chaque entreprise ou auto-entrepreneur, c’est donc une étape qu’il est important de bien respecter avant de changer de banque professionnelle. Cela permettra de choisir sa nouvelle banque en toute connaissance de cause.

2- Choisir sa nouvelle banque

Les raisons pour lesquelles on souhaite changer de banque professionnelle peuvent être nombreuses : mauvaise relation avec le banquier, coût élevé, services inadaptés… De plus en plus, les entreprises et auto-entrepreneurs décident d’ouvrir un compte dans une banque en ligne, dont les tarifs sont plus transparents et plus abordables. Tous les services ne sont cependant pas disponibles dans les banques pour professionnels (chéquier, découvert autorisé…).

Changer de banque professionnelle : auto-entrepreneur

Les auto-entrepreneurs ont l’obligation de posséder un compte bancaire dédié à leur activité à partir de plus de 10 000€ de chiffre d’affaires sur deux années consécutives. En théorie, les auto-entrepreneurs peuvent se contenter d’ouvrir un deuxième compte individuel, l’important étant qu’il soit séparé du compte personnel, mais les banques leur imposent en général d’ouvrir un compte professionnel, plus coûteux. C’est l’une des raisons pour lesquelles un auto-entrepreneur peut vouloir changer de banque professionnelle : afin de trouver une offre moins chères.

Les banques en ligne proposent désormais des comptes bancaires pour auto-entrepreneurs réservés à ce statut professionnel, moins coûteux que les comptes professionnels. En voici quelques-uns ci-dessous parmi les meilleurs comptes professionnels :

 Boursorama ProN26 BusinessQontoRevolut BusinessShine
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
Accessibilité
Auto-entrepreneurs /
micro-entrepreneurs
Auto-entrepreneurs /
micro-entrepreneurs
Auto-entrepreneurs / SA / SAS / SASU /
SARL / EURL / SC & SCI / Associations
Auto-entrepreneurs / SA / SAS / SASU /
SARL / EURL / SC & SCI
Auto-entrepreneurs / SASU / EURL / EIRL
Dirigeants des SA et SARL s'ils sont seul mandataire social
Tarifs
9€/moisGratuitÀ partir de 9€/moisEntre 0€ et 7€/moisEntre 3,90€ et 9,90€/mois
Carte bancaire
Visa ClassicMasterCardMasterCardMasterCardMasterCard
RIB nominatif
OuiOui
(Allemand)
OuiOui
(Britannique)
Oui
Retraits
Gratuits5 retraits gratuits par mois, puis 2€ par retrait1€/retrait2% du montant1€/retrait
Virements et prélèvements
GratuitsGratuitsVirements en euros : 20/mois,
puis 0,50€ le virement
5 gratuits
Puis 0,20€/virement
Entre 20 et 50 gratuits puis 0,40€/opération
Retraits à l'étranger
1,94% du montant1,70% du montant1€/retrait2% du montant1€ + 1,90%
Paiements à l'étranger
1,94% du montantGratuits2% du montantNC1€ + 1,90%
Encaissement par SMS
NDNDNDNDND
Encaissement web
NDNDNDNDND
Terminal de paiement
19€ à l'achat
Puis 1,75% de commission/transaction
NDNDND19€ à l'achat
Puis 1,45% de commission/transaction
Attestation de dépôt de capital
NCNCNCNCPack création entreprise 34,90€
Dépôt de liquides
NDNDNDNDND
Encaissement de chèques
Oui, par courrierNDOuiND2 chèques/mois en version premium
NC : non communiqué
ND : non disponible

Changer de banque professionnelle : entreprises

Toute personne morale a l’obligation de détenir un compte bancaire. Toutes les sociétés et entreprises sont donc obligées d’ouvrir un compte professionnel quel que soit leur statut juridique : SAS, SASU, SARL…

Là encore, les banques traditionnelles proposent en général des offres très coûteuses, y échapper est donc une bonne raison pour changer de banque professionnelle. Les banques en ligne spécialisées comme Qonto (voir ci-dessous) proposent désormais des alternatives. Attention toutefois, tous les services bancaires ne sont pas disponibles. D’où l’intérêt de bien avoir identifié ce dont on a besoin. Une banque pour freelance ne conviendra par exemple pas une entreprise.

anytime

Anytime Pro


Revolut Business
Licence bancaire
NonNonOuiNonOui
Tarifs
Standard : 29€/mois
Premium : 99€/mois
Entreprise : 299€/mois
Basic : 7,90€/mois
Premium : 14,90€/mois
29,99€/moisPremium : 29,50€/mois
Professionnel : 129€/mois
Entreprise : 380€/mois
Free : 0€/mois
Grow : 25/mois
Scale : 100€/mois
Enterprise : 1000€/mois
Carte bancaire
Standard : 4 cartes MasterCard
Premium : 10
Entreprise : 30
1 MasterCard1 carte MasterCard
20€ par carte supplémentaire
Premium : 3 cartes MasterCard
Professionnel : 10 cartes
Entreprise : 20 cartes
Deux cartes MasterCard par collaborateur
(entre 2 et illimités)
RIB nominatif
Oui, FrançaisOui, FrançaisOui, FrançaisOui, françaisOui, britannique
Retraits
1€/retrait1€/retrait2 retraits gratuits puis 2€/retraits2€/retrait2% du montant
Retraits hors zone euro
Non précisé1€ + 1,90% de l'opération2,50% de la transaction1,90€ + 1,80% de la transactionNon précisé
Paiement hors zone euro
2% de la transaction1€ + 1,90% de l'opération2,50% de la transaction1,90€ + 1,80% de la transactionNon précisé
Virements et prélèvements
Standard : 100/mois, puis 0,40€
Premium : 500/mois, puis 0,25€
Entreprise : 2000
Basic : 20
Virement supplémentaire : 0,50€
Premium : 50
Virement supplémentaire : 0,50€
100/mois gratuits, puis 0,40€ par transactionPremium : 100/mois
Professionnel : 500
Entreprise : illimités
Free : 5 gratuits
Grow : 100 gratuits
Scale : 1000 gratuits
Enterprise : illimités
Partenariat terminal de paiement
TPE iZettle 19€
puis 1,75% commission
TPE SumUp 19€
puis 1,49% commission
NonOui, SumUp ou Smile & PayNon
Dépôt de capital
Oui
Pack Solo : 120€ (dépot de capital + 12 mois d'abonnement Solo)
Standard : 300€ (dépot de capital + 12 mois d'abonnement Standard)
Oui
119€ (dépôt de capital + 12 mois d'abonnement)
Oui
Gratuit si le compte reste ouvert 3 mois, sinon 100€
Pack dépôt de capital 200€Non
Chéquier
NonNonNonNonNon
Encaissement de chèques
OuiPremium : 2 encaissements de chèque par moisOuiPremium : 4 dépôts/mois
Professionnel : 8 dépôts/mois
Entreprise : 10 dépôts/mois
Non
Découvert autorisé
NonNonNonNonNon
Les +
Premier mois offertPremier mois offertCartes bancaires entièrement personnalisables-30% si paiement annuel
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE

Note : Manager One propose de lier son compte Ameli Pro. Cela fait d’elle une banque pour profession libérale.

3- Ouvrir un compte dans sa nouvelle banque pro

Une fois la nouvelle banque professionnelle choisie, on pourra entamer la procédure pour changer de banque. La première chose à faire pour changer de banque professionnelle sera donc d’ouvrir un compte dans sa nouvelle banque.

Les démarches diffèrent légèrement selon qu’il s’agit d’un compte bancaire pour auto-entrepreneur ou pour une société.

Pour un auto-entrepreneur, changer de banque professionnelle sera plus simple : il suffit de remplir le formulaire en ligne et de présenter les justificatifs d’identité et de domicile de l’auto-entrepreneur.

Pour une entreprise, la personne qui réalise l’ouverture de compte devra être soit un mandataire social soit détenir une délégation de pouvoir. Il faudra ensuite renseigner toutes les informations liées à l’entreprise (SIRET, forme juridique, date de création…) et surtout transmettre les informations des actionnaires et des bénéficiaires ultimes (carte d’identité et justificatif de domicile).

Une fois le formulaire complété, l’entreprise pourra signer le contrat électroniquement. La banque enverra ensuite une validation de l’ouverture de compte lorsque tous les documents auront été vérifiés.

Notez que la banque professionnelle peut refuser une entreprise cliente qui souhaite changer de banque sans avoir à se justifier.

4- Transférer ses produits et opérations bancaires

La première étape pour changer de banque professionnelle est terminée. Lorsque le compte bancaire est ouvert, l’entreprise cliente pourra alors commencer à transférer ses opérations sur le nouveau compte. 

Bon à savoir : la mobilité bancaire permet aux clients particuliers de demander à leur nouvelle banque de s’occuper de ce transfert. Malheureusement, ce service n’est pour l’heure pas disponible pour changer de banque professionnelle. Même les offres pour auto-entrepreneurs comme Boursorama Pro ne sont pas éligibles et ne proposent pas ce service.

changer de banque professionnelle

Le transfert des opérations est une opération délicate. Nous conseillons de consulter attentivement les relevés de compte de l’année écoulée, voire même des deux dernières années, afin d’identifier tous les créditeurs et débiteurs du compte bancaire (clients, virement des salaires, électricité…). En fonction de l’activité de l’entreprise, cela peut représenter un volume conséquent ou non.

Une fois que tous les mouvements auront été identifiés, l’entreprise ou l’auto-entrepreneur pourra transmettre le nouveau RIB aux clients et organismes concernés. Pour les virements comme les salaires, il faudra créer de nouveaux bénéficiaires dans l’espace client et ajouter chacun des RIB, puis programmer les transactions.

Note : rien n’empêche de prendre le temps de tester les fonctionnalités de la nouvelle banque avant de réaliser le transfert des opérations, afin de vérifier que le compte pro en ligne convient bien aux besoins.

Attention à…

Il est nécessaire de porter une attention particulière à certaines transactions afin d’éviter les écueils pour changer de banque professionnelle :

  • Les souscriptions par carte bancaire : si un salarié a souscrit un abonnement, à un logiciel par exemple, par carte, il faudra changer les codes de cartes bancaires pour que les débits s’effectuent sur le nouveau compte.
  • Les chèques : nous invitons à bien vérifier le talon du chéquier pour s’assurer que tous les chèques émis ont été encaissés. Sinon, le chèque sera considéré comme sans provision.
  • Les crédits : un crédit n’est pas transférable. En revanche, il peut être racheté par la nouvelle banque ou remboursé de manière anticipée. Les mensualités peuvent aussi être prélevées sur le nouveau compte, mais cette fonctionnalité peut être facturée par l’organisme prêteur. L’entreprise cliente peut également décider de conserver les deux comptes bancaires.
  • Les produits d’épargne (livrets…) : les livrets et assurances-vie ne sont pas transférables. C’est en revanche le cas d’un PEL ou CEL, mais l’opération sera payante.
  • Les terminaux de paiement obtenus auprès de la banque

Changer de banque professionnelle ne doit donc pas s’effectuer à la légère. Dans tous les cas, il faut se montrer vigilant.

changer de banque professionnelle5- Laisser des fonds sur l’ancien compte

Pour éviter les problèmes pour changer de banque professionnelle, nous conseillons ensuite de conserver un certain montant sur l’ancien compte et de ne pas le clôturer tout de suite. Cela permet de faire face aux éventuelles transactions oubliées. Ainsi, le client s’assurera de ne pas être à découvert et de ne pas avoir d’opérations rejetées. Le montant en tant que tel dépend de l’entreprise et de ses opérations.

Cette période de transition peut durer entre deux et six mois environ.

>> Trouver une banque en ligne pour SASU

6- Clôturer son ancien compte

Dernière étape pour changer de banque professionnelle : clôturer l’ancien compte. Une fois que l’entreprise s’est bien assurée que toutes les opérations ont été transférées, on peut procéder à la clôture de l’ancien compte.

Les démarches sont relativement simples. Que ce soit un compte professionnel ou un compte bancaire pour auto-entrepreneur, il faut tout d’abord faire parvenir une lettre de clôture de compte en recommandé avec accusé de réception à sa banque. Celle-ci peut demander de restituer les moyens de paiement (cartes bancaires, chéquiers…).

L’entreprise cliente peut ensuite réaliser elle-même un virement depuis l’ancien compte vers le nouveau pour transférer le reste du solde. Elle peut aussi demander à la banque de s’en charger en fournissant un RIB à la lettre de clôture. Dans ce cas, le virement sera sans doute facturé. Il ne reste ensuite plus qu’à attendre. Et voilà, l’entreprise a terminé de changer de banque professionnelle.

Note : la clôture du compte peut aussi être à l’initiative de la banque. En effet, les banques peuvent clôturer un compte sans avoir à se justifier. Un préavis d’un mois ou deux est en général respecté.

Conclusion : faut-il changer de banque professionnelle ?

Plus l’envergure de l’entreprise sera grande, et plus changer de banque professionnelle sera délicat. Les opérations à transférer seront très nombreuses, sans parler des moyens de paiement détenus par les salariés à changer.

C’est la raison plus laquelle ce sont plutôt les auto-entrepreneurs, les indépendants, les TPE voire les PME qui veulent changer de banque professionnelle. De fait, les banques en néobanques se destinent plutôt à ce type de clientèle. Dans leur cas, changer de banque professionnelle permet de réaliser des économises importantes, car les néobanques et banques en ligne proposent des offres plus adaptées et moins chères.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !