Ma French Bank atteint 200 000 clients

Ma French BankLa banque mobile de la Banque Postale, Ma French Bank, a atteint le seuil des 200 000 clients au 30 juin 2020, un peu moins d’un an après son lancement. Fin 2019, ce chiffre était de 122 000 clients. Pour rappel, la Banque Postale a fixé comme objectif d’atteindre un million de clients pour 2025. 

► Comparer toutes les banques en ligne

Ma French Bank de la Banque Postale est l’une des dernières banques mobiles à avoir vu le jour en France. Lancée le 22 juillet exactement, elle est parvenue à engranger 200 000 clients en un peu moins d’un an d’existence. Elle est cependant encore loin de l’objectif que la Banque Postale lui a fixé : atteindre le million de clients à l’horizon 2025.

Paradoxe, une grande partie des ouvertures de compte (64%) sont réalisées en agences de la Banque Postale, et non directement en ligne. Pour l’heure, 2000 bureaux de poste permettent d’ouvrir un compte Ma French Bank, un chiffre qui sera bientôt porté à 3000.

Ma French Bank, une offre bancaire pour 2€ par mois

Ma French Bank commercialise une offre bancaire basique à 2€ par mois, avec compte bancaire et carte bancaire mais sans découvert autorisé. Les tarifs Ma French Bank comprennent tous les services.

L’offre cherche notamment à séduire les jeunes de 18 à 35 ans, une cible qui souhaite souvent trouver une offre bancaire pas chère. Dans cette optique, Ma French Bank inclut la gratuité des retraits et des paiements hors de la zone euro, un service demandé par les jeunes qui aiment voyager.

Bémol, la carte bancaire est à autorisation systématique, comme souvent dans ce type d’offre low-cost. Ce type de carte empêche d’être à découvert mais peut être refusé par certains terminaux de paiement comme les péages ou les stations essence.

>> Retrouver notre avis Ma French Bank

Ma French Bank n’est cependant pas la seule à proposer ce type d’offre. Monabanq, par exemple, commercialise un compte bancaire avec carte Visa classique pour 2€ par mois. >> Voir l’offre


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !