Quelle néobanque choisir ? – Notre comparatif, N26, Revolut

quelle néobanque choisirQuelle néobanque choisir ? Entre N26, Revolut, C-zam… les néobanques se font de plus en plus nombreuses, et de plus en plus attractives. Elles s’adressent à une cible bien particulière de clients connectés, autonomes et voyageurs. Pour trouver quelle néobanque choisir, nous comparons leurs services et leurs frais bancaires. 

► Notre comparatif de banque en ligne

Quelle néobanque choisir ?

Il existe de nombreuses néobanques : N26, Bunq, Monese, Anytime, Revolut, C-zam, Sogexia, Nickel… Plutôt que de réaliser un comparatif exhaustif permettant de trouver quelle néobanque choisir, nous avons réalisé une pré-sélection. Ainsi, nous allons détailler les offres et services de quatre néobanques : N26, Revolut, C-zam et Anytime.

Comparatif des frais bancaires

Si les banques en ligne sont gratuites, ce n’est pas forcément le cas des néobanques. Le tableau ci-dessous récapitule les frais principaux des quatre néobanques pour trouver quelle néobanque choisir.



Voir l'offre


Voir l'offre
anytime

Voir l'offre


Voir l'offre


Voir l'offre
Cotisation
Carte classique : gratuite
N26 Black : 9,90€/mois
N26 Metal : 16,90€/mois
1€/moisStandard : 9,50€/mois
Premium : 19,50€/mois
Standard : gratuite
Premium : 7,99€/mois
Metal : 13,99€/mois
Standard : 20€/an
Chrome : 50€/an
Conditions de revenus ou de dépenses
AucunesAucunesAucunesAucunesAucunes
Achat d'un coffret
Non5€NonNonOui
Retraits
5 retraits gratuits/mois, puis 2€ par retrait1€/retrait1,50€/retraitGratuits jusqu'à 200€/mois1€/retrait
Retraits hors zone euro
Carte classique : 1,70% du montant
N26 Black et Métal : gratuit
1€/retrait1,90€ + 1,80% du montantGratuit jusqu'à 200€ en devises /mois2€/retrait
Paiements hors zone euro
GratuitsGratuits1,80% du montantND1€
Découvert
8,9%NDNDNDND
Frais de rejet de prélèvements pour défaut de provision
3€ par rejetND0,30€ par rejetND10€ par prélèvement à partir du 2ème/mois
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE

ND = non disponible

Deux des néobanques, N26 et Revolut, proposent une offre gratuite. Toutes deux sont semblables et permettent également de posséder une carte bancaire gratuite. Les clients peuvent aussi bénéficier d’une carte haut de gamme avec les offres Premium et Metal. La cotisation mensuelle est un peu moins élevée chez Revolut, mais N26 propose des paiements à l’étranger gratuits sans limite de montant. Difficile donc pour le moment de savoir quelle néobanque choisir entre les deux.

En revanche, C-zam et Anytime paraissent vite beaucoup moins attractives. La première ne coûte que 12€ par an, mais la seconde coûte pas moins de 9,50€ par mois. Bien trop cher pour une simple offre classique. L’offre haut de gamme, elle, est à 19,50€ par mois. Ce qui n’empêche pas Anytime de facturer chaque retrait 1,50€… mieux vaut donc ne pas choisir la néobanque Anytime.

Quelle néobanque choisir ? : N26 et Revolut sont en tête de classement.

► Découvrir N26

Comparatif des services : quelle néobanque choisir ?

Comme expliqué au début de cet article, les néobanques ne sont pas en mesure d’intégrer certains services comme le découvert autorisé, le chéquier ou encore le compte joint. (Note : il est possible d’obtenir un compte joint dans une banque en ligne gratuitement).

En revanche, on découvre des services comme la visualisation des dépenses en temps réel, le changement du code Pin, le blocage ou déblocage de la carte bancaire à distance… Des fonctionnalités appréciées de ceux qui souhaitent gérer leur argent de manière autonome depuis leur smartphone, le tout gratuitement chez N26 et Revolut.



Voir l'offre


Voir l'offre
anytime

Voir l'offre


Voir l'offre


Voir l'offre
RIB
Oui (Allemand)Oui (Français)Oui (Français)Oui (Britannique)Oui (Français)
Compte joint
Chéquier
Paiement mobile
Apple Pay
Paylib à venir
Carrefour Pay
Paiement sans contact
Découvert autorisé
Service client
Chat via l'applicationPar mailPar mailChat via l'applicationPar téléphone, mail, réseaux sociaux
Application mobile
Visualisation dépenses en temps réel
Catégorisation des dépenses
Compatibilité montre connectée
Bloquer/débloquer la carte
Changer le code Pin de la carte
Identification par empreinte digitale
Alertes SMS personnalisées
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE

Quelle néobanque choisir ? : N26 et Revolut sont une nouvelle fois au coude à coude. La seule différence concerne le paiement mobile, encore indisponible pour l’heure chez Revolut, et le RIB, Allemand chez N26 et Britannique pour Revolut.

N26 commercialise également N26 Business, une offre de banque pour auto-entrepreneur.

Bilan : quelle néobanque choisir ?

Alors, quelle néobanque choisir ? Très vite, C-zam et Anytime ont été écartées à cause de leurs frais bancaires trop élevés. Anytime notamment affiche des tarifs très importants. En revanche, N26 et Revolut proposent des offres très semblables. Côté services, les deux néobanques se ressemblent aussi beaucoup. Difficile d’identifier qui est la meilleure néobanque entre les deux !

Pour y voir plus clair et décider quelle néobanque choisir, nous avons listé les différences entre N26 et Revolut :

  • Apple Pay n’est disponible que chez N26
  • Moins d’assurances voyage chez Revolut
  • Les clients Revolut bénéficient d’un montant de retraits ou de paiements gratuits. Chez N26, les frais se comptent en pourcentage du montant ou sont gratuits
  • Virements à l’étranger moins chers chez Revolut

Ce sont ensuite les besoins du consommateur qui vont départager les offres et déterminer quelle néobanque choisir.

► En savoir plus sur N26

Qu’est-ce qu’une néobanque ?

Les nouvelles offres bancaires sont de plus en plus nombreuses sur le marché, mais il ne faut pas les confondre. Entre banques traditionnelles, banques en ligne et néobanques, quelle est la différence ?

Banque en ligne : toutes les banques en ligne actuelles appartiennent à des banques traditionnelles quelle néobanque choisir(Boursorama appartient à la Société Générale, Hello bank à la BNP Paribas). Elles disposent d’une licence bancaire et proposent tous les services bancaires habituels à l’exception de l’agence bancaire. Les clients peuvent donc posséder une carte bancaire, réaliser des virements, obtenir un chéquier, contacter le service client… mais ne possèdent pas de conseiller dédié. Autre spécificité : la plupart des banques en ligne sont gratuites, mais cette gratuité est conditionnée à des revenus minimums.

Néobanques : aussi appelées banques mobiles ou comptes sans banque, les néobanques permettent de réaliser toutes ses opérations bancaires depuis un smartphone. De nombreuses fonctionnalités sont accessibles, comme le blocage ou déblocage de la carte bancaire à distance, le virement par SMS, la catégorisation des dépenses, la création de « pot d’argent » pour faire des économies… En revanche, elles se placent généralement comme des comptes bancaires secondaires, destinés à apporter des services complémentaires, plutôt que comme des banques principales. La plupart sont des établissements de paiement, ne possèdent pas de licence bancaire, et ne proposent pas de découvert autorisé ou de chéquier. Autre particularité : les néobanques acceptent les interdits bancaires.

La frontière entre néobanque et banque en ligne est cependant parfois un peu floue. Difficile par exemple de bien catégoriser Orange Bank, qui possède une licence bancaire, chéquier et découvert autorisé, mais pas d’épargne ni de carte bancaire haut de gamme et axe sa communication sur son offre mobile.

>> Retrouvez aussi notre avis néobanque

La montée en puissance des néobanques

Il y a quelques années encore, le mot « néobanque » n’existait pas. La question « quelle néobanque choisir ? » ne se posait pas. En France, les premières offres du genre ont été Sogexia (2011), Compte Nickel (2012), Anytime (création en 2012, lancement en 2014) et Morning (2013). Le nombre néobanques augmente depuis rapidement, si bien qu’il difficile de réaliser une liste exhaustive.

Les néobanques les plus en vue aujourd’hui en France sont N26 et Revolut. N26 comptabilise actuellement (avril 2019) plus de 600 000 clients en France, pour 1,5 million en Europe, et souhaite atteindre les 2 millions de clients en France uniquement d’ici fin 2019, un objectif particulièrement ambitieux mais qui révèle les possibilités des néobanques. Revolut, lancé un peu plus tard dans l’hexagone, dénombre 550 000 clients en France, et 4 millions en Europe.

Cette importante montée en puissance des néobanques marquent les lacunes des banques classiques, trop chères, trop rigides, trop contraignantes.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !