Banque en ligne et néobanque – Quelles sont les différences ?

Après les banques en ligne sont venues les néobanques : N26, Revolut, Nickel, C-zam… De plus en plus nombreuses, elles sont parvenues à se faire une place dans le paysage bancaire. Mais quelles sont les différences entre banque en ligne et néobanque ? Quels sont les avantages des unes et des autres ?

► Découvrez notre comparateur de banque en ligne

Comparatif banques en ligne / néobanques

Retrouvez ci-dessous un comparatif entre banque en ligne et néobanque. Nous avons sélectionné deux des néobanques et des banques en ligne les plus connues, le comparatif n’est donc pas exhaustif.

 N26C-zamHello bankING Direct
Tarifs
Carte classique
MasterCard Gratuite
Sans condition
MasterCard 12€/an
Sans condition
Visa classique Gratuite
Si 1000€ de revenus/mois
Ou 2500€ d'épargne
Non commercialisée
Carte haut de gamme
Black MasterCard 9,90€/mois
Sans condition
Non commercialiséeVisa Premier Gratuite
Si 1800€ de revenus/mois
Ou 5000€ d'épargne
Gold MasterCard Gratuite
Si 1200€ de revenus/mois
Ou 5000€ d'épargne
Ou 5 €/mois
Retraits
5 retraits gratuits/mois, puis 2€/retrait1€ (gratuits Carrefour Banque et BNP)GratuitsGratuits
Retraits hors zone euro
1,70% de l'opération1€2% de l'opération2% de l'opération
Paiements hors zone euro
GratuitsGratuits2% de l'opération2% de l'opération
Services
RIB
Oui (Allemand)OuiOuiOui
Chéquier
NonNonOuiOui
Découvert autorisé
NonNonOuiOui
Interdits bancaires
OuiOuiNonNon
Dépôts d'espèces
NonNonOuiNon
Dépôts de chèques
NonNonOuiOui
Compte joint
NonNonOuiOui
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE
► VOIR
L’OFFRE

Les différences entre banque en ligne et néobanque

Le statut : vraies banques contre établissements de paiement

La première différence entre banque en ligne et néobanque est leur statut. banque en ligne et néobanque

D’un côté, les banques en ligne. Toutes possèdent une licence bancaire Française ou européenne qui leur permet de donner à leurs clients les mêmes garanties que les banques traditionnelles. Ouvrir un compte Boursorama est ainsi tout aussi sécurisé qu’ouvrir un compte chez la Société Générale. Par exemple, en cas de faillite de la banque, les fonds des clients sont garantis à hauteur de 100 000€. 

Il faut dire que la plupart des banques en ligne appartiennent en réalité à une banque traditionnelle. Par exemple, Boursorama appartient à la Société Générale, Hello bank à la BNP Paribas et BforBank au Crédit Agricole.

En revanche, les néobanques, aussi appelées compte sans banque, ne possèdent pas de licence bancaire. Ce sont des établissements de paiement. Cela ne signifie cependant pas qu’il n’y a aucun contrôle. Le client ne possède pas toutes les garanties d’une banque en ligne, mais toutes les néobanques doivent cependant avoir reçu l’agrément de l’ACPR, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution.

Services complets vs services incomplets

La différence de statut entre banque en ligne et néobanque entraîne un autre problème : la disparité entre les services bancaires proposés. 

Etant de véritables banques, les banques en ligne sont à même de proposer tous ou presque tous les services bancaires des banques traditionnelles : compte courant, compte joint, carte bancaire classique et haut de gamme, chéquier, découvert autorisé, crédit, épargne… Ainsi, il est tout à fait possible de clôturer son compte bancaire dans une banque traditionnelle et de se contenter d’une banque en ligne. Elles peuvent sans problème faire office de compte bancaire principal.

En revanche, les néobanques étant des établissements de paiement, leurs services peuvent être limités :

  • Pas de compte joint
  • Que des cartes à autorisation systématique
  • Pas de découvert autorisé
  • Pas de chéquier
  • Aucune solution d’épargne, voire de crédit

Difficile dans ce cas-là de faire d’une néobanque sa banque principale. Cependant, les néobanques sont souvent des banques sans condition.

Ordinateurs vs mobile

banque en ligne et néobanqueBien que possédant une application bancaire permettant de réaliser toutes les opérations possibles, de modifier ses plafonds ou encore de catégoriser ses dépenses, les banques en ligne possèdent toujours un accès sécurisé sur ordinateur.

Les néobanques, elles, axent encore davantage leurs efforts sur les applications mobile. Certaines, comme Revolut, ne possèdent même pas d’accès sur PC. Les clients doivent donc impérativement posséder un smartphone dernière génération afin de profiter de toutes les fonctionnalités proposées.

On comprend ainsi que les néobanques visent particulièrement les jeunes, plus connectés, habitués à tout gérer depuis leurs smartphones, alors que les banques en ligne ont une cible un peu plus large.

Les délais d’ouverture de compte

Dernière différence importante entre banque en ligne et néobanque : les délais d’ouverture de compte bancaire. Si les banques en ligne peuvent offrir des délais plus restreints que les banques traditionnelles, il faut tout de même généralement au moins une semaine pour réaliser la souscription et recevoir les moyens de paiement. Le délai peut s’allonger selon la périodicité.

Contrairement aux banques en ligne, les néobanques sont beaucoup plus rapides : les délais d’ouverture de compte se dénombrent en jours, voire même en minutes. En effet, C-zam et Nickel proposent par exemple d’acheter la carte en magasin ou en bureau de tabac. Le consommateur n’a donc pas besoin d’atteindre de la recevoir et peut l’utiliser presque immédiatement. Bémol, ces cartes ne sont donc pas nominatives.

80€ chez les banques en ligne

À l’inverse d’une néobanque, une banque en ligne propose une prime de bienvenue à la souscription.

Ainsi, les clients des banques en ligne se voient souvent offrir 80€ lors de leur inscription, une prime qui peut grimper jusqu’à 130€ ou 160€ selon les offres promotionnelles.

► Comparez toutes les banques en ligne

La frontière tend à se brouiller

Ces derniers mois, la frontière tend cependant à se brouiller entre banque en ligne et néobanquebanque en ligne et néobanque. Par exemple, N26 est une néobanque qui possède pourtant une licence bancaire européenne. Les clients sont dont protégés par les mêmes garanties que dans une banque traditionnelle. N26 ne propose cependant pas encore de découvert autorisé, ni de chéquier.

De même, on peut prendre l’exemple d’Orange Bank. Elle aussi possède une licence bancaire mais ne propose pas encore tous les services d’une banque.

Autre point de ressemblance entre banque en ligne et néobanque : les premières tendent de plus en plus à proposer des interfaces mobiles poussées, tandis que les secondes multiplient leurs services et obtiennent des licences bancaires.

Vaut-il mieux souscrire dans une banque en ligne ou une néobanque ?

Banque en ligne et néobanque sont donc à la fois semblables et différentes. En un certain sens, elles se complètent parfois.

Souscrire ou non chez une banque en ligne ou une néobanque dépend donc entièrement du client et de ses besoins.

Si le consommateur souhaite une banque principale, avec tous les services bancaires, il est évident qu’il doit souscrire dans une banque en ligne. Pour l’heure, les néobanques sont plutôt utilisées en tant que compte bancaire secondaire, pour les voyages à l’étranger par exemple, car les frais sont faibles.

>> Trouvez la meilleure banque pour faire le tour du monde

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !