N26 au Royaume-Uni, c’est fini

n26La néobanque Allemande N26, qui compte de nombreux clients en France et s’était lancée au Royaume-Uni il y a dix-huit mois environ, a annoncé qu’elle allait se retirer du marché britannique. Tous les comptes ouverts seront fermés. En cause, la concurrence accrue ainsi que le Brexit.

► Découvrir les offres de N26

Pas de licence bancaire anglaise

N26 est présente dans plusieurs pays d’Europe, dont le Royaume-Uni. Toutefois, N26 ne possède qu’une licence bancaire européenne, et pas une licence remise par la banque d’Angleterre, qui lui permettrait de continuer à fonctionner et à se développer sur le territoire britannique. L’acquisition de cette licence représente toutefois un investissement trop grand pour la néobanque, qui ne compte que 200 000 clients au Royaume-Uni.

Plutôt que d’investir, N26 préfère donc se désister et se retirer du marché britannique. Les comptes des utilisateurs qui résident au Royaume-Uni seront donc tous clôturés le 15 avril 2020. Jusque-là, les comptes ouverts continueront à fonctionner normalement.

Note : cela ne veut absolument pas dire que les clients ne pourront plus utiliser leur carte N26 au Royaume-Uni, au contraire. Leur carte MasterCard fonctionne toujours partout dans le monde. Simplement, les résidents Anglais ne pourront plus, eux, ouvrir de compte N26.

Une concurrence accrue

Si N26 ne cherche pas à acquérir cette licence, c’est aussi parce qu’elle ne compte pas assez de clients en Angleterre. La concurrence est en effet accrue : Revolut et Monzo, notamment, sont deux néobanques installées depuis un peu plus longtemps qui proposent des offres toutefois relativement semblables.

N26 se développe pourtant particulièrement bien ailleurs. Désormais présente dans 25 pays, elle compterait environ 5 millions de clients dans le monde, et plus d’un million en France. La néobanque souhaite se concentrer sur son développement dans l’Union Européenne mais également aux Etats-Unis, où elle s’est lancée l’été dernier.

Pour en savoir plus, retrouvez aussi notre avis N26.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !