Helios : l’écologie au cœur de la néobanque

heliosLe nombre des néobanques s’élargit encore avec l’arrivée d’Helios, une néobanque un peu particulière qui met l’écologie au cœur de ses préoccupations. Helios assure en effet qu’elle n’investira que dans des projets qui contribuent à la transition écologie.

► Accéder au classement des banques

Dans l’esprit collectif, « banque » ne rime pas avec « écologie », loin de là. Les initiatives de néobanques souhaitant agir pour la transition écologique fleurissent toutefois de plus en plus. C’est par exemple le cas d’Helios. Mais la néobanque pourra-t-elle vraiment tenir ses promesses ?

Helios, une « néobanque verte »

Financement de projets pour la transition écologique

helios

Les grandes banques se servent de l’argent des clients pour investir et financer des projets qui, souvent, n’ont rien d’écologique : charbon, pétrole… Impossible toutefois pour le client de savoir exactement ce que financeront ses économies. La plupart des consommateurs acceptent le fait qu’ils n’ont simplement pas le choix, puisqu’il est difficile de se passer de compte bancaire et qu’il n’y avait jusqu’ici pas vraiment d’alternative.

Helios souhaite se distinguer de la concurrence en ne finançant que des projets qui contribuent à la transition écologique : production locale, recyclage, énergies renouvelables, économie circulaire…

Depuis son smartphone et son application, le client pourra avoir accès à la liste exacte des projets financés par Helios.

Suivi de l’empreinte carbone du client

Pour compléter ses financements, Helios compte proposer, toujours depuis l’application, un suivi de son empreinte carbone.

Grâce aux transactions effectuées avec la carte bancaire, la néobanque réalise une estimation de l’empreinte carbone et calcule un « Score carbone » représenté en kilos de CO2.

Le client pourra ainsi évaluer les dépenses qui font le plus augmenter son empreinte carbone, et tenter de diminuer celles-ci.

Mais parce que certaines dépenses sont inévitables, Helios propose aussi de compenser gratuitement une partie de l’empreinte carbone du consommateur.

L’offre bancaire : 6€ par mois

carte heliosHelios mise pour l’instant sur une offre bancaire simple et unique.

Les clients pourront obtenir une formule à 6€ par mois, qui comprend :

  • Le compte bancaire
  • La carte Helios
  • Les paiements et retraits gratuits illimités dans la zone euro
  • Les virements et prélèvements illimités

En revanche, les transactions réalisées en dehors de la zone euro seront certainement payantes. On n’en sait aussi pas encore beaucoup plus sur les fonctionnalités et les autres services bancaires. Mais, a priori, il n’y aura pas de découvert autorisé, de chéquier ou d’encaissement de chèques.

Helios est donc plus coûteuse que des néobanques comme N26 ou Revolut, qui sont gratuites (pour les offres basiques). Il n’aurait toutefois pas été réaliste de proposer une offre verte sans frais. Le modèle économique aurait été difficilement viable.

Helios est-elle vraiment verte ?

Pas de licence d’établissement de crédit

Les promesses d’Helios sont alléchantes, mais qu’en est-il vraiment ? Pour en savoir plus, il faut d’abord détailler le fonctionnement de la néobanque.

Sur son site, Helios explique que « Les fonds des clients Helios sont placés sur des comptes séquestres et garantis jusqu’à 100 000€ par le dispositif de garantie national en accord avec les directives de l’Union Européenne« .

Si Helios passe par des comptes séquestres, cela signifie concrètement que la néobanque détiendra un agrément d’établissement de paiement, et non d’établissement de crédit (détenu par toutes les banques). Dans ce cas de figure, les fonds des clients sont effectivement déposés sur un compte séquestre dans une autre banque, banque qui elle-même permet de bénéficier de la garantie 100 000€ du Fonds de garantie.

Sauf que l’on ignore pour l’instant qui est cette banque et les pratiques d’investissement qu’elle peut mener. Ces pratiques ne seront peut-être pas du tout écologiques.

Concrètement, Helios pourra donc seulement investir une partie de la cotisation mensuelle des clients dans les projets écologiques. Il faudrait toutefois attendre d’en savoir plus sur ces projets eux-mêmes et le détail des financements, puisque la néobanque promet une totale transparence.

Bon à savoir : une autre néobanque, Bunq, propose une formule dite « verte » : SuperGreen. L’offre SuperGreen propose par exemple de planter des arbres et comprend une carte bancaire en métal. D’ailleurs, Bunq mise aussi sur des « investissements éthiques ». >> Découvrir Bunq

Difficile de calculer l’empreinte carbone

Helios n’est pas la première néobanque verte à mettre en avant le suivi carbone grâce aux dépenses du client. La fintech suédoise Doconomy avait déjà lancé un projet identique, avant d’admettre qu’il était difficile de réaliser une estimation précise réelle. La banque en ligne Monabanq propose aussi le service Green, qui réalise une estimation de l’empreinte carbone.

heliosDans les faits, il faudrait pouvoir détailler et analyser de nombreux paramètres pour connaître avec précision l’empreinte carbone liée à un achat en particulier (le pays de production, la matière utilisé…). Les informations transmises à la banque ne sont pas suffisantes.

Qui est Hélios ?

Helios est une SAS créée par Maëva Courtois (présidente) et Julia Menayas (directrice générale) en avril 2020. Son numéro de SIREN est le 883 111 585 et son capital social est de 15 000€.

Hélios sera disponible à l’automne 2020

Pour l’heure (septembre 2020) Helios n’est pas encore accessible au grand public. La néobanque promet toutefois un lancement pour l’autonome 2020, ce qui ne devrait donc plus tarder.

Les consommateurs intéressés peuvent actuellement inscrire leur mail sur le site afin d’être tenus au courant des prochaines évolutions. Cette demande d’information n’engage strictement à rien. Helios indique sur internet avoir besoin de 10 000 précommandes au minimum pour pouvoir exister, mais l’on ignore combien ont été faites pour le moment.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !