Les frais bancaires ont diminué de 17% pour les clients fragiles

frais bancairesL’Observatoire de l’inclusion bancaire, une étude réalisée chaque année par la Banque de France, révèle que les frais bancaires ont diminué de 17% en 2021 pour les clients fragiles. 

► Banques en ligne : retrouvez notre comparatif

Diminution des frais bancaires

Les efforts menés par les associations puis par le gouvernement pour baisser les frais bancaires, surtout pour les clients les plus précaires, semblent commencer à payer. Selon l’Observatoire de l’inclusion bancaire, les frais bancaires ont ainsi diminué de 17% en 2021 pour cette catégorie de consommateurs.

Cette baisse est la plus importante de ces six dernières années. Le montant des frais a représenté 118€ en 2021.

Meilleure identification des clients fragiles

La réduction des frais bancaires est le résultat de plusieurs mesures mises en place ces dernières années.

Par exemple, les banques ont désormais l’obligation de plafonner les frais d’incidents bancaires entre 20 et 25€ par mois pour les clients en situation de fragilité financière.

L’enjeu était d’abord de mieux identifier les clients fragiles afin qu’ils puissent bénéficier de ce plafonnement. Selon l’Observatoire, 4,1 millions de personnes ont pu bénéficier de ce plafond en 2021, contre 3,8 millions en 2020, soit une hausse de 8%. Le nombre de personnes bénéficiaires de l’Offre spécifique pour les clients fragiles a également augmenté de 15%.

« Acteurs du secteur social, banques, pouvoirs publics, tous les membres de l’Observatoire sont restés mobilisés au cours de l’année 2021, et aujourd’hui dans les conséquences de la crise ukrainienne, pour assurer une veille active sur la situation financière des ménages et
prévenir au mieux le risque de surendettement. Ce nouveau rapport annuel confirme les effets positifs de leurs actions« , se félicite l’Observatoire.

Des résultats en bonne voie, mais…

Il faut reconnaître les résultats positifs de l’Observatoire, qui prouvent que les différentes mesures font effet petit à petit. Cependant, les frais bancaires, et notamment les frais d’incidents de paiement qui sont facturés quand le client est à découvert, sont encore élevés.

De plus, si les frais baissent pour les clients fragiles, qu’en est-il pour les autres ? En effet, le plafonnement des frais mensuels ne concerne que les consommateurs qui ne dépassent pas un certain seul de revenus, plafond fixé indépendamment par les banques… Mi-juin encore, Que-Choisir révélait que les frais de rejet de prélèvement sont par exemple 17 fois plus élevés en France qu’en Allemagne.

Actuellement, une solution pour échapper aux frais bancaires peut être de se tourner vers une banque en ligne. Elles sont nombreuses à proposer des comptes bancaires gratuits ou peu coûteux. Les frais d’incidents sont aussi plus réduits (pas de commission d’intervention) mais pas inexistants (elles facturent aussi des frais de rejet de prélèvement).

Rédigé par Claire Krust
Le 22/06/2022
Modifié le 23/06/2022

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !