Quelle alternative aux banques ?

Quelle alternative aux banques ?Pour plusieurs raisons, il est possible de chercher à s’éloigner des banques et de leur système. Difficile cependant d’imaginer vivre au quotidien sans compte bancaire et sans carte. Comment faire ? Quelle alternative aux banques ?

► Retrouvez notre comparateur de banques

Quelle alternative aux banques ?

Un compte bancaire est utilisé au quotidien pour recevoir son salaire ou ses pensions, mettre en place des prélèvements pour payer son électricité ou ses divers abonnements, réaliser des virements pour régler son loyer ou encore détenir une carte bancaire. Celle-ci permet de réaliser des paiements en ligne, en magasin et de retirer de l’argent.

Plusieurs raisons peuvent cependant pousser les consommateurs à chercher des alternatives aux banques. Ce peut être à cause de la peur de la faillite, par volonté de ne pas faire partie du système, pour s’opposer à ces mastodontes aux impacts environnementaux désastreux ou encore par méfiance envers les pratiques commerciales menées.

Dans ce cas, voici les alternatives aux banques possibles :

1- Les comptes sans banque

Les comptes sans banque sont des fintechs et non de véritables banques. Leur objectif est de proposer des offres bancaires facilement accessibles à tous, y compris aux interdits bancaires.

Ces offres ne proposent pas de chéquier, de découvert autorisé ou d’encaissement de chèques. Il y a aussi rarement de crédit ou d’épargne. En revanche, elles sont conçues pour être très souples d’utilisation avec de nombreuses fonctionnalités qui varient selon le compte, à des prix moins élevés que ce qu’on trouve chez les banques traditionnelles.

La plupart sont indépendantes même si elles peuvent tisser des partenariats afin de pouvoir commercialiser leurs produits bancaires. Nickel, en revanche, a été racheté par la BNP Paribas.

NéobanquesTarifsRemarquesNbr de clients en France*
revolut
>> Notre avis Revolut
Entre 0€ et 13,99€/moisLicence bancaire européenne
Offre premium disponible
RIB Français
1,5 million► Accéder au site
n26
>> Notre avis N26
Entre 0€ et 16,90€/moisLicence bancaire européenne
Quatre offres disponibles : Standard, Smart, N26 You et N26 Métal
RIB Allemand
2,5 million► Accéder au site
nickel
>> Notre avis Nickel
20€/anSouscription en bureaux de tabac possible
Dépôt d'espèces
2 millions► Accéder au site
vivid
>> Notre avis Vivid
Entre 0€ et 9,90€/moisOffre de cashback incluse
Sous-comptes en devises avec IBAN dédié
Non précisé► Accéder au site
helios
>> Notre avis Helios
6€/moisOffre verte
Carte bancaire en bois de cerisier
Financement de projets renouvelables
Non précisé► Accéder au site
bunq
>> Notre avis bunq
Entre 0€ et 17,99€/moisPas de carte bancaire avec la version gratuiteNon précisé► Accéder au site
ma french bank
>> Notre avis Ma French Bank
Original : 2,90€/mois
Idéal : 6,90€/mois
Cashback
Pas de frais à l'étranger
Non précisé► Accéder au site
fintch
>> Notre avis Fintch
Carte classique : 19,99/an
Carte Black : 7,90€/mois
Dépôt d'espèces
Cashback
Prêt entre particuliers
Non précisé► Accéder au site
Monese
>> Notre avis Monese
Entre 0€ et 14,95€/moisTrois offres disponibles
RIB GB
100 000► Accéder au site

2- Les banques éthiques et écologiques

De plus en plus d’initiatives « vertes » voient le jour, si bien qu’il est désormais possible de trouver une banque éthique. Helios, par exemple, est un compte sans banque dont les dépôts des clients ne financent que des produits à impact environnement positif. Il s’agit cependant d’une offre toujours sans découvert, sans chéquier, sans crédit…

Certaines banques en ligne, comme Monabanq, essaient aussi de lancer des initiatives pour inciter ses clients à limiter leurs empreinte carbone. Ainsi, elle propose un outil, Green, qui calcule l’empreinte carbone à partir des relevés bancaires.

bunq, également un compte sans banque, commercialise une offre bancaire verte qui finance des projets écologiques, comme Helios. Le coût de l’offre bancaire est cependant plus élevé.

Enfin, la Nef et le Crédit Coopératif sont les banques vertes les plus anciennes.

Tarifs compte bancaireServices financiersActions pour l'environnement
6€/mois
- Compte bancaire avec RIB français
- Compte commun
- Livret d'épargne Avenir
- Carte Visa en bois de cerisier
- 6M€ déjà financés pour la transition énergétique
► VOIR
L’OFFRE
onlyone6€/mois
- Compte bancaire avec RIB français
- Carte MasterCard en plastique recyclé
- Eco-coach pour réduire l'empreinte carbone
- Financement biodiversité + projets des Nations Unies de lutte contre les inégalités
► VOIR
L’OFFRE
À partir de 2€/mois
- Compte bancaire avec RIB français
- Epargne
- Crédit
- Calcul empreinte carbone à partir des relevés bancaires
- Pour 1 compte ouvert, 1€ reversé à SOS Village d'Enfants
► VOIR
L’OFFRE
Easy Green 17,99€/mois
- Compte bancaire RIB néerlandais
- 3 cartes bancaires
- 1 arbre planté tous les 100€ dépensés avec la carte
- Investissement projets durables choix du client
► VOIR
L’OFFRE
Pas de compte bancaire pour particuliers
- Prêts
- Epargne
- Investissement
- Compte bancaire professionnel
- Coopérative financière
- Transparence (liste des projets financés publiée chaque année)
- Financement de projets ESS (Économie Sociale et Solidaire) uniquement, grâce aux fonds des sociétaires
► VOIR
L’OFFRE
Offre Essentiel Agir
8,60€/mois
- Compte bancaire
- Carte bancaire
- Prêt
- Epargne
- Banque coopérative
- Possibilité de "tracer" les fonds pour financer des ESS
► VOIR
L’OFFRE

Peut-on se passer complètement des banques ?

S’il est donc possible de trouver une alternative aux banques traditionnelles, peut-on complètement vivre sans banque ?

C’est malheureusement difficile. Il est possible de gérer certaines transactions en liquide : salaire jusqu’à 1500€, impôts inférieurs à 300€, transaction chez un commerçant jusqu’à 1000€, mais la situation devient rapidement complexe.

En effet, sans compte bancaire, pas de commande en ligne, pas de produits d’épargne, pas de crédit, d’abonnement à une box internet, sans parler des factures d’électricité, de gaz ou d’eau qui doivent souvent être payées par virement, prélèvement ou chèque. Il faudrait alors vivre complètement en marge de la société, un choix qui reste marginal aujourd’hui.

Rédigé par Claire Krust - Mis à jour le 16/03/2023

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !