Quitter sa banque : les démarches à suivre pour changer de banque

quitter sa banquePlusieurs raisons peuvent motiver une personne à quitter sa banque : des frais trop élevés, un manque de sérieux de la part de la banque, des services ne correspondant pas aux besoins ou aux attentes… Peu importe la raison, la démarche à suivre reste la même. Quelle est-elle ? Des frais sont-ils à prévoir ? Nous avons rassemblé toutes les informations pour changer de banque facilement.

► Accéder à notre comparateur de banque

Avant de présenter la démarche à suivre pour quitter sa banque, Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les personnes désirant changer de banque.

=> Quitter sa banque est-ce contraignant ?

On ne peut pas dire que quitter sa banque soit une partie de plaisir, mais ce n’est pas non plus la mer à boire. Il faut simplement un peu d’organisation, de réflexion et surtout pas de précipitation. En particulier, il faut savoir quelle banque choisir pour ne pas être déçu au final. Sinon, il faut savoir que la loi a simplifié amplement les démarches grâce à la mobilité bancaire. Ce principe a été mis en place pour simplifier tâches de changement de prélèvement et virement automatique.

=> Quitter sa banque entraine des frais ?

Bonne nouvelle, depuis 2005, fermer un compte bancaire ou un Compte Sur Livret est entièrement gratuit à condition qu’il soit ouvert depuis plus de 12 mois. En revanche, selon les banques, certains produits épargne comme le LDD, le PEL ou le CEL sont soumis à une tarification (environ 50 € par produit). Ces frais peuvent être pris en charge par votre nouvelle banque, si vous en faite la demande.

=> Quand quitter sa banque ?

quitter banqueSachez que quitter sa banque est possible à tout moment, cependant il n’y a pas de moment idéal. Un préavis de 30 jours avant la fin d’un contrat type assurance perte et vol, carte bancaire, assurances… permet d’éviter un renouvellement non souhaité. De plus cela permet aussi à la banque d’avoir le temps d’effectuer les dernières opérations de virements ou de prélèvements.

=> Quitter sa banque : temps d’attente

La fermeture de son compte bancaire est effective une fois la demande de clôture effectuée et les moyens de paiements restitués à votre ancienne banque. Dès ce moment, la banque dispose de 10 jours ouvrés pour procéder à la clôture de l’ancien compte courant. Mais nous conseillons de laisser son compte ouvert quelques mois après avoir quitter sa banque car si des prélèvements n’ont pas été basculés sur la nouvelle banque, des frais d’impayés seront appliqués et le service en question peut être suspendu. Il y a même un risque potentiel d’être interdit bancaire.

=> Un crédit en cours est-il un obstacle pour quitter sa banque ?

Pas forcément, il est par exemple possible de faire racheter son crédit par sa nouvelle banque. Pour plus de précisions, prenez rendez-vous auprès d’un conseiller, il saura vous indiquer les solutions les plus adaptées.

Démarches pour quitter sa banque

1. Comparer les banques

La première chose à faire avant de quitter sa banque : trouver une nouvelle banque ! Eh oui, il est important de comparer les différentes offres que proposent les banques afin de trouver l’établissement qui correspondra le mieux à ses attentes. Changer de banque est maintenant plus simple grâce à la mobilité bancaire.

Bon à savoir : les banques en ligne offrent des tarifs bancaires bien plus attractifs que les banques traditionnelles. Pour vous aider dans cette tâche fastidieuse, Capitaine Banque a conçu dans votre intérêt un comparatif des banques proposant les meilleurs tarifs.

► Retrouvez notre comparatif de banque

2. Prévenir sa banque de son désir de partir

Pour avertir votre banque, il est fortement conseillé de formuler votre souhait de changer de banque par lettre recommandée avec accusé de réception.

Bon à savoir : lors de la formulation de votre volonté de partir, votre banque peut tenter de vous retenir. Dans ce cas, c’est le moment de négocier ! N’hésitez surtout pas à marchander les tarifs de votre carte bancaire ou l’augmentation du plafond de découvert, …Mais il y a peu de change de d’obtenir des cartes gratuites comme la carte BforBank ou encore la carte Boursorama.

Peu ou pas d’inspiration pour rédiger votre lettre de départ !? Capitaine Banque vous évite un mal de crâne avec une lettre type conçue par nos soins.

3. Lister les virements et prélèvements automatiques

changer de banqueAfin de pouvoir bénéficier à nouveau des avantages qu’apportent les virements et prélèvements automatiques et éviter tout désagrément, il est dans votre intérêt de constituer la liste exhaustive des organismes présents sur votre compte courant. Ce serait dommage de ne plus percevoir son salaire ou de voir sa ligne de téléphone coupée.

Bon à savoir : Pour plus de faciliter et surtout pour ne rien oublier, vous pouvez demander à votre banquier la liste complète des virements automatiques enregistrés sur votre compte bancaire ou encore lui demander de procéder au transfert pour vous, grâce au service d’aide à la mobilité mis en place en 2009. Vos créanciers et vos débiteurs seront informés du changement de compte par la nouvelle banque dans un délai de 5 jours.

Attention : certaines banques font payer des frais pour réaliser les démarches de transfert.

4. Relever les chèques en circulation

Avant de clôturer définitivement votre ancien compte bancaire, pensez à vérifier que tous vos chèques ont été débités. Si ce n’est pas le cas, créditez votre compte d’une somme suffisante au débit prévu.

Bon à savoir : Si un chèque est encaissé alors que votre compte est fermé. Votre banque peut vous ficher à la Banque de France et être interdit bancaire

5. Ouvrir un nouveau compte bancaire

Une fois la nouvelle banque choisie, il ne reste qu’à ouvrir un compte bancaire et fournir les pièces justificatives à votre nouvelle banque.

Conseil : lors de l’ouverture du nouveau compte bancaire, commandez immédiatement un chéquier et une carte bancaire avant de clôturer votre ancien compte courant.

6. Transférer ses fonds sur le nouveau compte bancaire

Maintenant que le compte courant est ouvert auprès de votre nouvelle banque, il est temps d’y déposer des fonds et d’enregistrer tous les mouvements automatiques (virements, prélèvements…)

Quitter sa banque : les choses à ne pas oublier

Parfois les choses les plus évidentes nous échappent… c’est pourquoi Capitaine Banque a dressé pour vous un top 3 des choses à ne SURTOUT pas oublier au moment de quitter sa banque.

  1. Couper sa carte bancaire

Lorsque la décision de quitter sa banque est prise, il ne faut pas oublier de détruire sa carte bancaire afin d’éviter toutes actions malveillantes d’autrui.

  1. Rendre son chéquier à la banque

Avant de retourner son chéquier à la banque, il faut au préalable écrire en gros sur chaque chèque « annulé ». Si un chèque n’a pas encore été débité, pensez à laisser un peu d’argent.

  1. Avertir les organismes du changement de domiciliation bancaire

Gros inconvénients du changement de banque : les prélèvements automatiques. Tous les organismes doivent être prévenus. Certaines banques proposent de se charger de cette tâche. La seule chose à faire pour est de communiquer vos références d’abonnement téléphonique, EDF, fournisseur d’eau ou autre.

En définitive, quitter sa banque est bien moins compliqué qu’il n’y parait. Pas de précipitation, de la réflexion et de l’organisation sont les maîtres-mots pour un changement de banque sans encombre.

>> Retrouvez notre top 10 des banques


Rédigé par Kristel

1 réponse à “Quitter sa banque : les démarches à suivre pour changer de banque”

par dedieu - 9 avril 2019 Répondre

J’ai déménagé le 28/082018 pris un compte au Crédit agricole de Mèze(34) le crédit agricole de Salies du Salat(31) traine des pieds pour restituer mes fonds à Meze.Ils ont pourtant reçu une liste des organismes contactés et une lettre recommandée.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !