Crédit gratuit : où le trouver et pourquoi s’en méfier ?

crédit gratuitAucun crédit n’est gratuit, à l’exception des prêts d’honneur délivrés par la CAF. Mais alors comment expliquer les promotions repérées dans plusieurs enseignes, promettant un crédit à taux TAEG 0% ? Destinée à booster les ventes et fidéliser les clients, cette forme très populaire de crédit gratuit indique que le vendeur prend les intérêts à sa charge. Est-ce toujours intéressant pour le client ? Tout ce qu’il faut savoir sur le crédit sans intérêts.

Qu’est ce qu’un crédit gratuit ?

Un crédit gratuit est par définition sans intérêts, proposé à un taux nul (TAEG 0%).

crédit gratuitQu’il soit gratuit ou non, un crédit génère toujours des mensualités puisqu’il faut le rembourser. Ces mensualités sont plus ou moins importantes en fonction de deux données :

  • Le montant de l’emprunt
  • La durée de remboursement

Un crédit gratuit de 1500 euros sur 12 mois implique par exemple des mensualités de 125€ par mois. Cette mensualité n’est pas à la portée de tous les emprunteurs.

Mieux vaut obtenir une petite mensualité à un taux intéressant auprès d’un organisme de crédit en ligne plutôt que de céder à un crédit gratuit magasin impliquant des mensualités difficiles à honorer. Les meilleurs organismes de crédit permettent aujourd’hui d’obtenir des prêts sur 24 ou 36 mois à des taux très bas.

L’utilisation d’un comparateur de crédit évite de passer à côté des meilleurs taux, quel que soit le projet (besoin d’argent, auto, travaux, …).

► Comparer les taux de crédit en ligne

Le prêt gratuit, largement adopté par les magasins

De nombreuses enseignes se sont rapprochées d’organismes financiers afin de proposer des facilités de paiement, et notamment des crédits gratuits.

Il s’agit principalement d’organismes spécialistes, tels que Sofinco (Fnac, Ikea, La Redoute, …), Cofidis (Speedy, Feu Vert, Huawei, …) ou encore Cetelem (But, Cora, Leclerc, Maisons du Monde, …).

Le crédit gratuit proposé par ces grands magasins est généralement accessible sur simple présentation d’un RIB et d’une carte bancaire, lorsque le montant n’excède pas 1000 euros. Au-delà, il est parfois nécessaire de se justifier au sujet de la fréquence et du montant de ses revenus (bulletins de salaire ou avis d’imposition).

Le crédit gratuit des magasins est une opération commerciale. L’enseigne règle dans ce cas les intérêts du prêt à l’organisme financier gestionnaire du contrat de crédit. La section prêt gratuit du code de la consommation impose dans ce cas au vendeur de communiquer sa prise en charge des intérêts du prêt. Il lui est également interdit de pratiquer un prix plus élevé que le plus bas réellement constaté en cas d’achat comptant.

Le crédit gratuit est-il toujours intéressant ?

Un crédit gratuit n’est intéressant qu’à certaines conditions :

  • Le prix du bien ou service n’est pas exagéré pour compenser le coût de l’opération
  • La durée de l’emprunt permet un remboursement dans de bonnes conditions

crédit taux 0Inutile de contracter un crédit gratuit difficile à rembourser. Mieux vaut parfois solliciter un crédit à la consommation au meilleur taux sur une longue durée, quitter à payer des intérêts, plutôt que de risquer de se retrouver dans une situation financière compliquée.

De nombreux crédits gratuits ne sont proposés que sur des durées de remboursement courtes, à savoir 10 ou 12 mois.

Tout crédit gratuit proposé en magasin sur une durée de remboursement supérieure à 90 jours ouvre un contrat de crédit renouvelable. Un type de contrat un peu particulier, non sans danger.

Bon à savoir : le crédit gratuit, comme tout crédit à la consommation, accorde un délai de rétractation de 14 jours. Une lettre recommandée avec accusé de réception envoyée à l’établissement prêteur permet de l’exercer.

► Comparer les taux TAEG de crédit

Les dangers du crédit renouvelable

Le type de contrat le plus souvent rattaché à un crédit gratuit est le petit crédit renouvelable. Ce crédit à la consommation est le plus flexible, permettant de disposer d’une réserve de trésorerie.

Problème, toute nouvelle utilisation du crédit gratuit initialement obtenu, par l’intermédiaire d’une carte ou en sollicitant un virement, s’effectue à un taux exorbitant.

Le crédit renouvelable est le plus cher de tous : son taux moyen communiqué par la Banque de France est de 16% pour un montant inférieur à 3000 euros. On lui préfère toujours un prêt personnel sans justificatif.

Exemple concret de crédit gratuit Fnac

Un particulier décide de profiter d’une opération crédit gratuit sur 10 mois Fnac pour financer un nouvel ordinateur portable, vendu à 900€. Il fournit une pièce d’identité, un RIB et une carte bancaire directement en magasin. Sa demande de crédit est acceptée instantanément, ouvrant un contrat de crédit renouvelable chez Sofinco.

crédit gratuit Fnac

Le client rembourse chaque mois 90 euros, sans intérêts ni piège particulier. Il accepte en revanche un contrat de crédit renouvelable Agile Sofinco. L’organisme de crédit lui communique ses droits, ainsi que des identifiants pour suivre ou gérer ses dépenses.

Le plafond de son contrat de crédit lui permet de débloquer jusqu’à 3000 euros. Ce nouveau crédit renouvelable permet plusieurs choses :

  • Payer au comptant ou à crédit partout avec la carte Mastercard Fnac Sofinco
  • Débloquer en 24h une somme d’argent disponible, virée sur le compte bancaire sans justificatif supplémentaire

Un crédit gratuit ne l’est souvent qu’une fois

Là où le piège se referme, c’est que la durée classique d’un crédit inférieur à 3000 euros est généralement fixée à 36 mois. Si le client décide un jour de régler un nouvel achat à crédit avec sa carte, les intérêts seront donc calculés sur cette durée.

Si l’on reprend l’exemple de 900 euros, en considérant un taux de 16% sur 36 mois, voilà ce qui attend notre malheureux client témoin :

  • Montant de l’achat : 900€
  • Mode de paiement : carte Fnac Mastercard
  • Mensualités : 31,17€ /mois
  • Taux TAEG révisable : 16%
  • Montant des intérêts : 222€
  • Coût total du crédit : 1122€

Non seulement le crédit n’est plus gratuit, mais il est à présent très cher. Le client a plutôt intérêt à se rapprocher directement d’un comparateur de crédit, afin d’obtenir un petit prêt personnel sans justificatif à un taux beaucoup plus bas.

Cette vidéo proposée par l’organisme Cetelem explique parfaitement le fonctionnement du crédit renouvelable.

Crédit gratuit : ce qu’il faut retenir

Voici ce qu’il faut retenir au sujet du prêt gratuit :

  • Souvent proposé par de grands magasins, mais également par la CAF pour aider les ménages dans la difficulté ou les jeunes entrepreneurs (voir les prêts d’honneur)
  • Le crédit gratuit ouvre un contrat de petit crédit renouvelable, dès lors que la durée de remboursement excède 90 jours (3 mois)
  • Le crédit renouvelable donne accès à une carte de crédit, permettant de régler au comptant ou à crédit
  • Toute nouvelle utilisation d’une carte de crédit en utilisant l’option crédit est soumise aux conditions du contrat de crédit renouvelable (taux TAEG révisable élevé et durée de remboursement conséquente)
Un crédit gratuit ou proposé à un taux TAEG dérisoire (1% ou moins) cache souvent des conditions de remboursement délicates (durée courte).

Il est dans tous les cas toujours intéressant d’utiliser un comparateur de crédit à la consommation pour connaître ses possibilités d’emprunt, et bénéficier des mensualités les plus basses. Directement connecté à tous les plus grands organismes financiers, notre comparatif permet d’obtenir plusieurs réponses immédiates, sans engagement.

► Débuter une simulation de crédit


Rédigé par simon

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !