Service d’alertes SMS : les banques qui le proposent gratuitement

alertes SMSDepuis quelques années, les banques proposent aux clients de souscrire à un service d’alertes SMS, qui fait partie des options fournies dans la banque à distance. Cela permet au client de recevoir une alerte SMS de sa banque si le solde de son compte est dans le rouge, ou pour signaler tout évènement inhabituel. Un service bien pratique qui peut cependant coûter cher, sauf dans les banques en ligne.

► Trouvez les meilleures banques en ligne grâce à Capitaine Banque

En quoi consistent les alertes SMS ?

La plupart des banques proposent désormais un service d’alertes SMS. Il est généralement entièrement personnalisable. Autrement dit, le client peut décider de recevoir des alertes SMS de sa banque à une fréquence donnée (une seule ou plusieurs fois par mois), pour signaler un évènement défini. Par exemple, le client recevra une alerte dès que le solde de son compte passera en dessous de 100€, pour le prévenir avant qu’il ne soit à découvert.

Il peut aussi s’agir de prévenir lors de la réception ou de l’envoi d’un virement ou d’un prélèvement.

Il est aussi possible d’utiliser ce service pour la bourse. Le client doit simplement paramétrer les alertes pour être prévenu lorsqu’un produit est, par exemple, disponible sur le marché.

Le service d’alertes SMS peut donc être pratique pour prévenir le client de l’état de son compte bancaire, et empêcher par exemple qu’il ne soit à découvert et doive s’acquitter d’agios. Malheureusement, le service d’alertes SMS est loin d’être gratuit.

>> Lire aussi : encaisser un chèque dans une banque en ligne

Comparatif des tarifs des alertes SMS

Les tarifs des alertes SMS se scindent en deux parties : le prix de l’abonnement, souvent mensuel,alertes sms banque et le prix unitaire du SMS. Le fonctionnement dépend des banques. Parfois, le client devra débourser un abonnement mensuel pour l’envoi de 10 ou 20 SMS. S’il dépasse ce quota, les messages suivants lui seront facturés de manière unitaire. Chez d’autres établissements bancaires, c’est l’inverse : il n’y a pas d’abonnement mais chaque SMS est facturé.

Dans de rares cas, qui concernent essentiellement les banques en ligne, ce service est gratuit.

Retrouvez ci-dessous le détail des tarifs de notre échantillon de banques :

Banques traditionnelles :

  • Crédit Agricole : à partir de 2,17€ par mois (soit 26,24€ par an)
  • Société Générale : 3,65€ par mois (soit 43,80€ par an)
  • BNP Paribas : 2€ par mois (soit 24€/an)
  • Banque Populaire du Nord : 2,50€/mois (soit 30€/an)
  • Crédit Mutuel Nord Europe : 2€/mois (soit 24€ par an)
  • CIC : 1€ par mois (soit 12€/an) pour 12 SMS, puis 0,20€ le message
  • LCL : 1,36€/mois (soit 16,32€/an)

Banques en ligne :

  • Boursorama Banque : gratuit
  • BforBank : gratuit
  • ING Direct : gratuit
  • Hello bank : gratuit
  • Fortuneo : gratuit jusqu’à 10 par mois, puis 2,50€/mois par tranche de 10 sms
  • Monabanq : gratuit

Le constat est sans appel : les banques en ligne sont de loin les plus avantageuses. Alors que les banques classiques facturent les alertes SMS toutes plus cher les unes que les autres, les premières commercialisent ce service gratuitement. Le client n’a donc absolument rien à débourser, sauf s’il dépasse son quota chez Fortuneo.

Cette différence tarifaire se retrouve d’ailleurs dans d’autres produits que les alertes SMS. Par exemple, la carte bancaire est gratuite dans les banques en ligne, et celles-ci ne facturent pas de frais de tenue de compte. Les tarifs des banques en ligne sont tout simplement bien plus compétitifs que dans toutes les autres banques. Ça peut être une bonne raison pour quitter sa banque.

Retrouvez ci-dessous l’accès à notre comparatif de banque en ligne, pour guider le client dans son choix :

► Comparatif des banques en ligne


Rédigé par Claire

1 réponse à “Service d’alertes SMS : les banques qui le proposent gratuitement”

par Capitaine Banque - 13 septembre 2019 Répondre

Bonjour,

Nous vous invitons à contacter votre banque directement pour identifier et résoudre le problème.

Cordialement, l’équipe Capitaine Banque

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !