Moyen de paiement : zoom sur les principaux moyens de paiement

moyen de paiementLes moyens de paiement permettent de dépenser l’argent qu’un client possède sur un compte de dépôt ou d’épargne. Parmi eux, on trouve la carte bancaire, le chéquier ou encore le virement, et bien sûr l’espèce. Comment les obtenir ? Quel est le moyen de paiement préféré des Français ?

► Notre comparatif de banque en ligne

Certains moyens de paiement sont plus utilisés que d’autres, certains sont même presque totalement oubliés aujourd’hui tandis que les derniers, comme la carte bancaire, sont en plein âge d’or. Nous allons ici surtout nous focaliser sur les moyens de paiement les plus utilisés.

La carte bancaire – moyen de paiement préféré des Français

Depuis quelques années, la carte bancaire, qui sert à payer et à retirer de l’argent, est considérée comme le moyen de paiement préféré des Français. Elle a enregistré un bond particulièrement important avec l’apparition de nouvelles technologies comme le paiement sans contact. Le passage récent du plafond du paiement sans contact de 30€ à 50€ n’a fait que renforcer ce constat.

On trouve plusieurs types de carte bancaire : 

  • Carte de retrait : uniquement pour retirer des espèces
  • Carte de paiement : pour payer et retirer de l’argent n’importe où. C’est la carte bancaire la plus utilisée, celle que presque tout le monde possède dans son portefeuille.
  • Carte de crédit : cette carte est associée à un crédit renouvelable
  • Carte prépayée : il faut recharger la carte pour pouvoir l’utiliser dans la limite des sommes déposées

Ce moyen de paiement peut être obtenu auprès d’une banque (banque traditionnelle, banque en ligne, néobanque).

Les banques en ligne permettent désormais d’obtenir une carte bancaire gratuite. Nous avons sélectionné ci-dessous les trois meilleures offres actuelles : 

 Cotisation mensuelleRetraitsPlafonds 
Hello One 0€
Sans condition de revenus
1€ /retrait
hors distributeurs BNP Paribas
Paiements : 1200€/30jrs
Retraits : 500€/7jrs
► VOIR
L’OFFRE
Visa Classic 0€
1 utilisation carte/mois
Sinon 2€/mois
Gratuits (sans limite
de retraits)
Selon profil► VOIR
L’OFFRE
Visa Classic 0€
Dès 1000€ de revenus/mois
Gratuits (sans limite
de retraits)
Paiements : 800€/30jrs
Retraits : 200€/7jrs
► VOIR
L’OFFRE

Le chèque – Déclin progressif de ce moyen de paiement

À l’inverse de la carte bancaire, le chèque est un moyen de paiement qui peine à convaincre les Français. Si son utilisation baisse un peu moins vite que dans le reste de l’Europe, les Français s’en servent de moins en moins.

L’accès à son compte depuis son ordinateur ou son smartphone a en effet facilité les virements et les prélèvements, dont l’usage progresse doucement. Le chèque apparaît comme un moyen de paiement presque archaïque, surtout aux yeux des plus jeunes, et n’est plus utilisé que dans des situations particulières comme le chèque de caution pour une location immobilière. De nombreux commerçants refusent désormais les chèques à cause de risques de chèque sans provision.

Les banques se sont vite adaptées au désintérêt de ce moyen de paiement. Ainsi, elles commercialisent désormais de plus en plus d’offres low-cost, destinées aux jeunes, sans chéquier. Par exemple, chez Globe Trotter du Crédit Agricole, le chéquier n’est accessible que sur demande. ING Essentielle, de la banque en ligne ING, ne propose aucun chéquier.

Enfin, on voit apparaître de plus en plus de néobanques, comme N26 ou Nickel, qui se passent très bien de chéquier.

Bon à savoir : le chéquier peut être obtenu pour toute ouverture de compte bancaire dans une banque traditionnelle ou une banque en ligne. La mise à disposition de ce moyen de paiement n’est toutefois pas automatique, la banque peut refuser d’octroyer un chéquier. Attention à ne pas émettre de chèque sans provision : un seul chèque peut entraîner une interdiction bancaire.

Les espèces – Moyen de paiement toujours très utilisé

moyen de paiement

Les espèces sont un moyen de paiement encore très utilisé, en dépit de l’engouement pour la carte bancaire. Utilisables uniquement en zone euro, les billets et pièces qui alourdissent le porte-monnaie ont encore de beaux jours devant eux. Dans la zone euro, par exemple, 8 transactions sur 10 sont encore faites en espèces, soit 54% des paiements en valeur.

En général, les espèces sont utilisées pour les petits montants : boulangerie, bureaux de tabac… Mais elles sont aussi appréciées pour l’anonymat, ne laissant aucune trace du paiement (hormis le retrait lui-même) sur le compte bancaire.

15% des Français garderaient aussi de l’argent sous le matelas comme réserve de précaution ou moyen d’épargne.

Notez qu’un paiement en espèces ne peut pas être refusé.

Le virement bancaire

Le virement bancaire est un moyen de paiement dématérialisé qui permet de transférer de l’argent d’un compte bancaire à un autre. Ce peut être des comptes dans la même banque ou non, des comptes personnels ou des comptes joints.

Longtemps, dans les banques traditionnelles, le virement était effectué en se rendant au guichet de son agence. Si c’est toujours possible (et payant) la plupart des virements sont désormais effectués par les clients de manière autonome. Ils utilisent leur espace client en ligne sur ordinateur ou smartphone. Notez que le virement bancaire en ligne est gratuit.

Un virement peut être ponctuel (unique) ou récurrent (toutes les semaines, tous les mois…). Ce moyen de paiement est gratuit en zone euro, mais payant si le compte du destinataire est situé en dehors.

Comme la carte bancaire, le virement bancaire est un moyen de paiement qui profite des évolutions technologiques. Est apparu récemment le virement instantané, qui permet de réaliser un virement en une vingtaine de secondes, au lieu des 24h à 48h nécessaires actuellement pour recevoir les fonds. Les deux banques doivent cependant être compatibles.

Le prélèvement électronique

moyen de paiement

Voyons un dernier moyen de paiement très utilisé : le prélèvement.

Le prélèvement fonctionne de manière inverse au virement, car ce n’est pas le consommateur qui initie la transaction. Il doit transmettre au bénéficiaire un mandat de prélèvement ainsi que ses coordonnées bancaires (RIB). Le bénéficiaire n’a ensuite plus qu’à remettre ces documents à la banque pour effectuer un prélèvement, c’est-à-dire prélever de l’argent sur le compte du client.

Il reste possible de rejeter un prélèvement bancaire en contactant sa banque.

Le prélèvement est un moyen de paiement gratuit, très utilisé pour payer la facture d’électricité, de gaz, d’internet, de téléphone…


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !