Carte bancaire caritative : soyez généreux grâce à votre carte

Carte bancaire caritativeLa carte bancaire caritative, on en parle peu et ça sert à quoi ? C’est en substance ce que l’on pourrait se poser comme principales questions, tant la carte bancaire caritative est encore méconnue en France. On a tellement tendance à penser qu’une carte bancaire n’a rien de charitable qu’on serait en droit de trouver cette accroche un brin suspicieuse, voire un peu trop marketée 😉

Premier rappel, beaucoup d’utilisateurs pensent encore que payer sa carte est un passage obligé alors qu’avec les banques en ligne, la majorité des cartes bancaires peuvent être gratuites.

► Trouvez les meilleures cartes gratuites grâce à Capitaine Banque

Ensuite, il est bon d’expliquer concrètement le réel objectif d’une carte bancaire caritative.

La carte bancaire caritative, qu’est-ce que c’est  ?

Carte bancaire caritative AgirUne carte bancaire caritative permet à son utilisateur de réaliser un don à l’œuvre caritative de son choix. A chaque retrait ou achat réalisé avec sa carte bancaire caritative, sa banque verse automatiquement une somme d’argent (un pourcentage ou un montant fixe) à l’association de prédilection préalablement sélectionnée par le client.

C’est en janvier 2002 que le Crédit coopératif a le premier mis en place sur le territoire national un système de « micro-don ». Pour chaque ouverture d’une carte bancaire caritative Visa Agir, la banque reversait la somme de 3 € à une association puis 0,06 € pour chaque retrait. Autant, la gratuité du système pour les clients de la banque était un réel avantage commercial, autant l’opération n’était pas franchement profitable pour les dites associations françaises qui ne récoltaient que quelques milliers d’euros, quand leurs homologues britanniques arrivaient à glaner plus d’un milliard de livres de dons au même moment !

Quelles sont les banques offrant une carte bancaire caritative ?

Depuis, 6 autres acteurs bancaires sont montés au créneau et proposent un système de carte bancaire caritative que nous détaillerons plus bas dans cet article : Société générale, LCL Crédit Lyonnais, CIC Crédit mutuel, la Banque postale, BPE et BNP Paribas.

Quel est le coût d’une carte bancaire caritative ?

La cotisation annuelle est par exemple de:

  • 35 euros pour une carte bleue Visa ou MasterCard, 123 euros pour une Visa Premier à La Banque postale,
  • 57,50 euros pour une MasterCard et 127 euros pour une Gold MasterCard au CIC,
  • 135 euros pour une carte Gold ou Visa Premier à la BPE,

C’est effectivement bien loin des cartes gratuites et même des carte VISA Premier gratuite que l’on peut obtenir auprès des meilleures banques mais ça peut être un choix.

Quel est le fonctionnement d’une carte bancaire caritative ?

Le fonctionnement est le même que pour toute autre carte (Visa ou Mastercard). La carte bancaire caritative propose exactement les mêmes options et garanties (assurance décès invalidité, possibilité de découvert autorisé, choix entre débit immédiat et différé, …) à la différence qu’à chaque fois que le client pratique un retrait/paiement ou paie sa cotisation annuelle, une certaine somme (de quelques centimes d’euros à plusieurs euros) dont directement reversés à une association caritative. La possibilité de personnaliser sa carte aux couleurs de l’association est même donnée au client par certaines banques, moyennant un surcoût à sa cotisation.

Avec la carte bancaire caritative, peut-on contrôler ses dons  ?

Avec la carte bancaire caritative, peut-on contrôler ses dons ?Chaque banque pratique sa propre politique quant au montant du don. Il peut être de 20€ à la BPE, au choix du client à partir d’un seuil d’achat au CIC (de 5 à 30 €) et totalement au choix du client au Crédit coopératif.

La carte bancaire caritative pas si lucrative pour les associations

On en conviendra aisément, en France les versements par ce système aux associations sont encore anecdotiques. Certaines banques préfèrent d’ailleurs ne pas les communiquer tout court. Ceci étant, nous avons tout de même réussi à dénicher quelques chiffres pour se faire une idée du volume :

  • en 2010, la Société Générale aurait versé 560 000 euros aux associations
  • quant au Crédit Coopératif, la somme serait de 150 000 euros (contre 80 000 euros en 2009).

Il va de soi que ces chiffres sont incomparables avec les sommes collectées chaque année par les associations auprès des particuliers ! Pour tout dire, en France, la somme collectée par les associations via la carte bancaire caritative tournerait uniquement autour des 0,05 %, soit une goutte d’eau !!!

  • 30 millions d’euros pour Médecins du Monde
  • 40 millions d’euros pour l’Unicef
  • 50 millions d’euros pour la Croix Rouge Française
  • 60 millions d’euros pour le Secours Catholique

La carte bancaire caritative apporte-t-elle un avantage fiscal ?

Et la réponse est bien entendu OUI. Il faut savoir que les dons effectués via une carte bancaire caritative bénéficient de la fiscalité applicable aux dons directs. Selon l’objet de l’association, on pourra dès lors déduire de ses revenus les montants prélevés à hauteur de 66 ou 75%. Enfin, tous les ans en fin d’année, le porteur de la carte recevra une attestation fiscale de la part de l’association concernée par son/ses don(s).

La carte bancaire caritative, un moyen peu onéreux pour les associations pour recruter de nouveaux clients.

Et oui, si les associations étaient richement dotées pour communiquer massivement sur leurs actions, cela se saurait 😉 Et s’il y a bien une qualité que l’on peut leur reconnaître, c’est bien leur capacité à savoir trouver des économies là où ça leur est possible.
Dans le cas précis de la carte bancaire caritative, l’argumentation des associations est simple : ils envisagent aujourd’hui la carte bancaire caritative autant comme un outil de collecte de fonds qu’un mode de recrutement et de fidélisation gratuit.

Car ne l’oublions pas, ce sont en effet les banques qui prennent à leur charge l’intégralité des frais liés à la carte (conception, émission, gestion des dons). Et pour les associations, la carte bancaire caritative est également l’occasion de bénéficier du gigantesque réseau des agences bancaires partenaires pour exposer leurs plaquettes et ainsi expliquer leurs actions : une publicité totalement gratuite, donc… En retour, ces associations doivent associer leur image avec celle d’un établissement financier, finalement chose moins évidente qu’il n’y paraît à leurs yeux.

La carte bancaire caritative : quelles sont les banques les plus « généreuses » ?

Carte bancaire caritative Société GénéraleSi les banques étaient philanthropes, cela se saurait également depuis longtemps 😉
Aussi, nous sommes en droit de nous interroger sur leurs réelles intentions quant à la carte bancaire caritative : les banques sont-elles réellement solidaires ? Font-elles supporter à leurs clients la totalité du don ? On peut même se demander si elles ne se prennent pas une petite commission au passage…

Pour faire simple, vous pourrez voir dans le tableau ci-dessous que seul le Crédit coopératif abonde au don grâce à sa carte Agir. La Société générale entretient le flou car son abondement représente le surcoût de la cotisation de sa carte et les autres établissements font intégralement supporter le coût du don à leurs clients, no comment…

Nous devons aussi rappeler que le Crédit coopératif est le seul établissement bancaire à verser l’argent récolté grâce à la carte bancaire caritative sur le compte de l’association partenaire chaque fin de mois. Les autres organismes bancaires n’effectuent le virement qu’une fois la fin d’année arrivée ! Loin de nous l’idée de suspecter que ces banques se rémunèrent sur ces fonds recueillis… quoique 🙁

 BNP ParibasBPEBred Banque populaire CIC-Crédit mutuel
Nom de la carte bancaire caritative« À chacun son image » « BPE Altruis » Disponible pour toutes les cartes de la BPE + Carte Gold MasterCard BPE/Pasteur« Bred & moi » Disponible pour toutes les cartes de la Bred« Pour les autres » Disponible en carte MasterCard et GoldMasterCard
Surcoût de la carte bancaire caritative12 €Pas de surcoût6 € (1)Pas de surcoût
Mode de don Le surcoût de 12 € est reversé à l’associationAu choix : 0,5 €, 1 € ou 2 € versés pour tout paiement supérieur à 20 € (somme modifiable à tout moment)Le surcoût de 6 € par an est reversé à l’associationAu choix, de 0,01€ à 5 € versés à partir du montant de paiement choisi (entre 5 et 30 €) (2)
Abondement de la banque0 €0 €0 €0 €
Pourcentage du don revenant à l’association100 %100 %100 %100 %
Estimation du don moyen aux associations par an et par personne12 €, seulement lors du changement de visuelObjectif pour 2011 : 160 à 180 €6 € (montant réel)Non communiqué (carte lancée en mai 2010)
Montant versé à (ou aux) association(s) en 2010Objectif pour 2011 : 200 000 €
Associations partenairesAction contre la faim, Institut Pasteur, Fondation de FranceInstitut PasteurARC Médecins du MondeAction contre la faim, Association Petits Princes, Fondation Abbé Pierre, Habitat et Humanisme, Institut Curie, Médecins du Monde et Secours Catholique
(1) Lors d’un changement de visuel de la carte Bred & moi, 2 € sont prélevés sur le prix du visuel humanitaire (8 €) pour être directement reversés à l’association choisie. Et si la première commande est un visuel « humanitaire », 6 € sont alors reversés.

(2) Somme et destinataire modifiables à tout moment

 Crédit coopératif La Banque postaleLCL-Crédit LyonnaisSociété générale
Nom de la carte bancaire caritativeCarte Agir et option « Solidaires Ensemble ». Disponible pour toutes les cartes Visa du Crédit coopératifCarte Visa Unicef, Carte MasterCard Unicef, Carte Visa « Solidarité Sida »« Mécénat chirurgie cardiaque ». Disponible pour les cartes Inventive MasterCard, Visa Cléo, Visa premierDisponible pour les cartes : Visa, Visa Premier
Surcoût de la carte bancaire caritativePas de surcoût2 €9,50 € (pour 3 ans)12 €
Mode de don Au choix, de 0,05 € à 50 € versés à chaque retrait et paiement (somme et destinataire modifiables à tout moment)Le surcoût de 2 € est reversé à l’association choisieLe coût de la personnalisation du visuel aux couleurs de « Mécénat Chirurgie cardiaque » est facturé 9,50 € pour 3 ans et reversé à l’associationLe surcoût de 12 € par an est perçu par la Société générale. En contrepartie, celle-ci reverse à l’association 0,05 € à chaque paiement avec la carte.
Abondement de la banque3 € lors de la souscription de la carte + 0,06 €/retrait (0,12 € dans un distributeur des Crédits coopératifs ou Banques populaires)0 €0 €0 €
Pourcentage du don revenant à l’association100 %100 %100 %83 % en moyenne
Estimation du don moyen aux associations par an et par personne40 € (Selon le Crédit coopératif, avec une moyenne de 200 paiements par an)2 € (montant réel)3,10 € (montant réel)10 € (selon la Société générale, avec une moyenne de 200 paiements par an)
Montant versé à (ou aux) association(s) en 2010150 000 €560 000 €
Associations partenaires10, dont Médecins du Monde, France Nature Environnement, Agir contre la faim, SOS Villages d’Enfants, Terre et humanismeUnicef, Solidarité SidaMécénat Chirurgie Cardiaque18, dont l’Association des paralysés de France, la Croix-Rouge française, l’Ordre de Malte, La ligue contre le cancer, L’institut Pasteur, le Secours Catholique, la Fondation pour la recherche médicale, Les Petits Frères des pauvres, Un enfant par la main, la Compagnie des guides de Chamonix, la SPA, 30 millions d’amis, l’UNAPEI, la Fondation Sylvain Augier.

La carte bancaire caritative du côté des banques en ligne

Malheureusement, il faut reconnaître qu’aucune banque en ligne connue n’a à ce jour décidé de proposer à ses clients une carte bancaire caritative. La raison est évidente : les banques en ligne jouent leur va-tout sur une offre agressive et différenciante des banques traditionnelles en s’approchant au maximum d’une banque gratuite. Seulement, monter un programme caritatif revient aujourd’hui très cher pour une banque classique (500 000 euros selon BPE et 700 000 euros selon la Société générale) et cet investissement ne semble pas encore faire partie de la stratégie de différenciation des gros acteurs de la banque en ligne.

Carte bancaire caritative : quelle alternative en dehors des gros acteurs ?

On a eu beau chercher, en dehors des 7 banques traditionnelles pré-citées et de l’absence des banques en ligne les plus connues proposant une carte bancaire caritative, nous avons eu beaucoup de mal à trouver une solution responsable et solidaire.

Ceci étant, la caisse régionale du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne a mis sur le marché en 2011 sa propre banque en ligne nommée Tookam et qui récompense notamment ses clients les plus fidèles avec des Tookets. L’utilisateur de Tookam peut décider à tout moment d’employer ces fonds pour faire un don à l’association caritative de son choix en consultant le catalogue de cadeaux en ligne. Le Directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne revendique 3000 clients au bout d’une année d’existence, succès qui serait essentiellement dû à cette action éco-responsable.

Carte bancaire caritative : la conclusion de Capitaine Banque

Carte bancaire caritative : la conclusion de Capitaine BanqueIl ne se passe pas une année où nous n’avons pas songé à donner de l’argent à une association caritative, que ce soit par solidarité ou simplement pour un objectif fiscal, mais le faisons-nous réellement ? On se trouvera toujours une bonne excuse au moment où l’on fera face à la situation : « Je ne sais pas si cette association est fiable ?« , « Ah zut ! Je n’ai pas de chéquier sur moi, désolé Mademoiselle« , « Là je n’ai vraiment pas le temps, repassez plus tard et promis je le fais…« .

Grâce à la carte bancaire caritative, fini les bonnes ou mauvaises excuses. A travers des dons, même minimes soient-ils, on a enfin la sensation de participer quotidiennement au développement d’une association qui nous tient à cœur.

Notre conclusion est donc qu’en l’absence d’une banque en ligne assez innovante pour créer sa propre carte bancaire caritative gratuite (ou même faiblement onéreuse) et si cet acte solidaire vous tient réellement à cœur, ce moyen de paiement est à utiliser au quotidien.

Mais attention à bien garder en tête que les montants sont variables et fluctuent en fonction des sommes de paiements ou de retraits. Pour rappel, l’estimation d’un don peut varier de 2 à 180 € par personne et par an !


Rédigé par Julien

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !