Baisse du taux du livret A à 0,50% au 1er février 2020

baisse taux livret aÇa y est, le ministre de l’Économie l’a confirmé : il y aura bien une baisse du taux du livret A de 0,75% à 0,50% au 1er février 2020, soit son plus bas niveau historique. Cette baisse impactera directement les économies des consommateurs. À l’heure actuelle, ceux-ci possèdent environ 55 millions de livrets A.

► Accédez à notre comparateur d’épargne

La rumeur courait déjà depuis des semaines et vient de se confirmer : le taux du livret A baissera bien à 0,50%, au lieu de 0,75%, à partir du 1er février 2020, comme l’a annoncé le ministre de l’Économie Bruno le Maire.

Le taux du livret d’épargne était de 0,75% depuis 2015. Pour rappel, c’est la Banque de France qui calcule ce taux en prenant en compte le niveau de l’inflation et les taux d’intérêt, puis conseille le gouvernement à qui revient la décision de le faire évoluer ou non. Bruno le Maire a d’ailleurs tenu à préciser que « si nous appliquions la formule de calcul, la rémunération du livret A tomberait à 0,23% ». Toutefois, le taux du livret A ne peut désormais plus descendre en deçà de 0,50%.

Quel impact pour les consommateurs ?

Environ 55 millions de livret A sont détenus en France. Tout le monde, quel que soit son âge, peut ouvrir un livret A, mais l’on ne peut en posséder qu’un seul à la fois. Les intérêts, eux, sont calculés à la quinzaine. Pour un épargnant possédant 10 000€ sur son livret, la perte serait donc de 25€ par an avec la baisse du taux du livret A. Le plafond total du livret A est de 22 950€, mais les intérêts peuvent s’accumuler au-delà.

Si le livret A est autant plébiscité, c’est qu’il s’agit d’un placement sûr qui permet d’épargner sans risque, avec une fiscalité attractive. Il est aussi très souple car le consommateur peut récupérer ses fonds n’importe quand.

Les alternatives au livret A

Il peut exister des alternatives au livret A, malheureusement la conjoncture actuelle n’est que peu propice à l’épargne et les taux ne font que baisser. On peut tout de même proposer quelques solutions :

  • Livret d’épargne non réglementé. Il s’agit d’un placement sûr, comme le livret A, sans risque de perte de capital et dont on peut retirer les fonds n’importe quand. La plus-value est toutefois imposable et les taux de rémunération sont généralement faibles. Un livret en particulier se distingue cependant, celui de PSA Banque, qui propose un taux brut de 0,80%. >> Voir l’offre de PSA Banque
  • Assurance-vie avec 100% de fonds en euros. Si le client peut se permettre de bloquer son épargne quelques années, les assurances-vie avec 100% de fonds en euros peuvent être intéressantes. Il n’y a pas de risque de perte de capital et les taux sont plus élevés que les livrets. Il faut toutefois conserver son assurance-vie au moins huit ans pour profiter de la fiscalité avantageuse.
  • Assurance-vie multisupport. Cette fois, les rendements peuvent être plus élevés mais il y a un risque bien réel de perte de capital. Si le consommateur est néophyte en la matière, il peut cependant opter pour une gestion sous mandat et laisser un conseiller le guider.

Pour en savoir plus et évaluer les différentes solutions de placements, n’hésitez pas à consulter notre comparateur d’épargne.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !