Prêt personnel auto – Simulation et réponse de principe immédiate

prêt personnel autoTrouver un prêt personnel auto permet de financer l’achat de son véhicule : auto, moto, mais aussi bateau, caravane, scooter… À un montant maximal de 75 000€ pour une durée de 84 mois pour le plus long. Encore faut-il trouver un prêt personnel auto dont le taux est intéressant. Pour cela, la meilleure solution est de comparer les offres.

Comparer les prêts personnels auto

Qu’il s’agisse d’un véhicule neuf ou d’occasion, d’une voiture essence ou diesel, d’une citadine ou d’une routière, un prêt personnel auto est souvent un prêt conséquent, que l’on rembourse sur plusieurs années. Trouver un taux intéressant est donc d’autant plus important. Plusieurs critères doivent être pris en compte : le montant du prêt, sa durée, mais aussi ses mensualités, l’apport initial, bien différencier le TEG et le taux nominal…

Plutôt que de frapper à la porte de toutes les banques, utiliser un comparateur de prêt personnel auto permet de visualiser en un coup les différentes offres actuelles.

Prêt personnel auto : un crédit affecté

Un prêt personnel auto permet, comme son nom l’indique, de financer l’achat d’un véhicule. Celui-ci peut être neuf ou d’occasion, une voiture ancienne ou récente, une berline ou une décapotable… ce peut même être un scooter, une moto ou encore un bateau.

Le montant de ce type de prêt peut grimper jusqu’à 75 000€, pour une durée maximale de remboursement de 84 mois, et de 3 mois minimum. C’est au consommateur de décider de ces modalités en fonction de l’apport qu’il possède, s’il en a un, et de ses possibilités de remboursement.

Autre spécificité : un prêt personnel auto est un crédit affecté. Cela signifie qu’il ne peut être utilisé que pour l’achat de la voiture, et que le prêteur demande un justificatif prouvant l’acquisition du véhicule. Ce type de prêt possède à la fois des avantages et des inconvénients.

Prêt personnel auto ou prêt personnel ?

Un prêt personnel auto et un prêt personnel se ressemblent par bien des aspects. Dans les deux cas, le consommateur recevra l’argent sur son compte puis remboursera les mensualités au fur et à mesure en fonction du taux et de la durée de remboursement. Toutefois, les différences sont aussi nombreuses, car le prêt auto est un crédit affecté. Les fonds ne peuvent être utilisés que pour financer l’acquisition du véhicule prévu. Cela peut avoir des avantages :

prêt personnel auto

  • Comme le financement ne peut servir qu’à l’achat du véhicule, c’est un gage de sécurité pour le vendeur comme pour le banquier, qui acceptera plus facilement d’octroyer le financement.
  • En cas d’annulation de la vente du véhicule, le crédit est automatiquement annulé lui aussi. Le consommateur n’aura pas à supporter le remboursement du crédit.
  • De même, si le crédit n’est pas accepté, la vente du véhicule est annulée.
  • Enfin, en cas de non-livraison du véhicule, alors le crédit est là encore annulé. Le remboursement ne débute que lorsque le véhicule a été livré.

Un prêt personnel auto octroie donc davantage de sécurité au vendeur comme à l’acheteur, notamment s’il n’obtient pas le véhicule. L’acheteur a ainsi l’assurance qu’il ne devra pas supporter de dettes s’il n’obtient pas son bien. Ainsi, le taux est souvent moins élevé que dans le cas d’un prêt personnel.

Cependant, ce type de crédit est moins souple car le client doit obligatoirement utiliser les fonds pour acheter son véhicule. Il ne peut pas changer d’avis. Une contrainte qui n’est pas forcément gênante si le consommateur est sûr de lui. Dans le cas contraire, le consommateur peut tout à fait souscrire un crédit à la consommation classique, non affecté, et pourra l’utiliser comme il le souhaite.

Les modalités du prêt personnel auto

Avant de choisir son prêt personnel auto, un certain nombre de modalités doivent être prises en compte et étudiées. En dépendront les mensualités et le coût final du crédit.

Le TEG (Taux effectif global)

Il est important de bien différencier le TEG, taux effectif global, et le taux nominal lors de la souscription de son prêt personnel auto. Tous deux ne désignent en effet pas tout à fait la même chose.

Le TEG représente le coût réel du prêt. Ce taux comprend tous les frais qu’il faut considérer, comme les intérêts, les frais d’assurance ou encore les frais de dossier. Il est important de calculer le coût de son crédit à partir de ce taux afin de ne pas avoir de mauvaises surprises lors du remboursement du crédit.prêt personnel auto

Le taux nominal, lui, ne prend en compte que le taux d’intérêt prévu entre l’emprunteur et le prêteur. Il ne représente donc qu’un coût partiel. Parfois, un vendeur ou un organisme de crédit peut n’afficher que le taux nominal sans préciser qu’il ne comprend pas tous les frais, il faut donc être très vigilant.

Le montant du TEG dépendra de plusieurs critères, comme le profil du client (taux d’endettement, revenus, type d’emploi…), le montant du prêt et la durée de remboursement choisie. Par exemple, plus la durée de remboursement du prêt personnel auto est longue, plus les intérêts seront élevés. Il est donc difficile de déterminer ce qui est un « bon taux », mais selon l’organisme, celui-ci peut varier du simple au double, d’où l’intérêt de comparer avec attention.

Apport personnel

L’apport personnel n’est pas obligatoire pour obtenir un prêt personnel auto. Toutefois, son montant jouera de manière importante dans la fixation du TEG. En effet, l’apport personnel représente un gage de sécurité pour le prêteur et permet de faire baisser le montant du prêt. Si le montant est inférieur, alors le coût du crédit baissera lui aussi.

Toutefois, il est important que le consommateur ne dépense pas l’intégralité de ses économies dans cet apport, au risque de se retrouver en situation difficile s’il doit subitement faire face à une autre dépense conséquente.

Durée de remboursement

La durée de remboursement d’un prêt personnel auto varie généralement entre 12 et 84 mois. Là aussi, cette durée peut augmenter ou baisser le coût final du crédit. Le TEG étant annuel, plus le remboursement sera long, plus le coût du crédit sera élevé. Cependant, une durée de remboursement courte entraîne obligatoirement des mensualités élevées, qui peuvent empiéter de manière importante sur le pouvoir d’achat.

C’est ici au consommateur de choisir sa durée de remboursement. Toutefois, s’il opte pour une durée trop courte parce qu’il souhaite rembourser son prêt au plus vite, il est possible que l’organisme prêteur décrète que les risques de non-remboursement seront trop élevés.

L’assurance

prêt personnel auto

Dans le cas d’un prêt personnel auto, il n’y a aucune obligation légale de souscrire une assurance emprunteur comme ça peut être le cas pour un crédit immobilier. Pour autant, préférer faire quelques économies et ne pas souscrire d’assurance peut mettre ensuite le client dans une position délicate si, par exemple, il est licencié. Une telle assurance est donc d’autant plus importante si le montant du prêt et les mensualités sont importantes.

Le consommateur peut tout à fait choisir de souscrire son assurance emprunteur chez l’organisme prêteur mais aussi chez un organisme tiers.

Mensualités

Pour éviter tout surendettement, le montant des mensualités, tous crédits confondus, ne doit pas dépasser le tiers des revenus du client. Il est important de conserver cette limite afin de conserver un pouvoir d’achat suffisant pour le quotidien. Avant de signer le contrat du prêt personnel auto, il est donc primordial de vérifier le montant total des mensualités, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Voiture neuve ou d’occasion, une différence ?

Il n’y a aucune différence, lors de la souscription de son prêt personnel auto, s’il s’agit d’une voiture neuve ou d’un véhicule d’occasion. Le fonctionnement est le même : un contrat, un taux, un remboursement mensuel… Simplement, le consommateur souhaitant acheter une voiture neuve aura également le choix avec la LOA. Dans le cas d’une voiture d’occasion, le client n’aura, de plus, pas besoin de fournir un justificatif d’achat. Enfin, un client cherchant à souscrire un prêt personnel auto pour un véhicule d’occasion disposera généralement de peu de choix chez les banques, car celles-ci ne sont pas spécialisées dans ce type de crédit.

Où trouver son prêt personnel auto ?

Nombreux sont les organismes à proposer un prêt personnel auto. Selon le prêteur, cependant, les taux peuvent varier du simple au double, se répercutant sur le coût final du crédit. Evidemment, l’objectif du client est donc de trouver le crédit au meilleur taux possible. Pour cela, plusieurs solutions sont possibles, et l’une n’empêche pas forcément l’autre.

Via un comparateur de crédit

Nous en avons parlé plus haut. Un comparateur de crédit permet de visualiser rapidement les différentes propositions des organismes, en fonction du projet du client. Il suffit de renseigner les modalités liées à son projet (type de prêt, montant, durée de remboursement…) et de lancer la comparaison.

Utiliser un comparateur de crédit représente à ce titre un gain de temps certain. Plutôt que de réaliser une demande de crédit de manière indépendante chez chacun des organismes, le consommateur peut ainsi contacter différents organismes en une seule fois. Mieux, il pourra obtenir une réponse de principe immédiate.

► Accédez à notre comparateur de crédit

Auprès des concessionnaires

Il arrive régulièrement que les concessionnaires soient en partenariat avec des organismes de crédit et proposent de souscrire son prêt personnel auto en même temps que l’achat du véhicule, directement chez lui. Toutefois les taux accordés ne sont pas forcément les plus intéressants, loin de là, et ce système est de moins en moins utilisé. Désormais, le LOA (Location avec Option d’Achat) qui a le vent en poupe plutôt que le prêt personnel auto, alors qu’elle revient au final beaucoup plus cher.

Auprès des banques

Bien sûr, toutes les banques proposent elles aussi un prêt personnel auto. Que l’on soit déjà client ou non, il est tout à fait possible de s’y rendre pour demander une simulation. Les taux, sauf exception, sont cependant généralement plus élevés, et la fidélité des consommateurs n’est pas toujours récompensée…

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !