Quel impact du coronavirus sur les grandes banques ?

banqueLe deuxième trimestre 2020 est achevé et les banques commencent à communiquer leurs résultats. Quel impact a donc eu le coronavirus sur les grandes banques ? Les résultats diffèrent en fonction des établissements. D’un côté, la Société Générale perd un million d’euros tandis que la BNP Paribas encaisse le choc.

► Découvrir notre comparateur de banques

Le coronavirus a bousculé les prévisions des banques ainsi que leur fonctionnement habituel. Alors que les résultats du second trimestre sont publiés, il est l’heure de faire un premier bilan. Prenons quelques exemples :

  • Société Générale

La Société Générale enregistre une perte nette de plus d’un milliard d’euros (1,26 milliard plus précisément) au deuxième trimestre, directement liée au coronavirus. L’activité commerciale a été ralentie et le produit net bancaire a baissé de 16%.

Mais ce qui impacte le plus la Société Générale est la hausse des provisions réalisée afin de faire face aux éventuels accidents de crédit.

La banque en ligne de la Société Générale, Boursorama Banque, reste cependant leader des banques en ligne avec 2,37 millions de clients en France fin juin 2020.

  • BNP Paribas

La BNP Paribas a mieux encaissé ce deuxième trimestre 2020 que la Société Générale. Si la banque enregistre un recul de son bénéfice, celui-ci reste de 2,3 milliards d’euros. 

Comme la Société Générale, la BNP Paribas a revu à la hausse ses provisions, mais les revenus de sa banque d’investissement ont, eux, augmenté de plus de 30% entre avril et juin. Cette performance permet à la BNP Paribas de supporter bien mieux que certaines banques les conséquences du coronavirus.

  • Crédit Mutuel

Le groupe Crédit Mutuel a lui aussi vu son bénéfice chuter drastiquement. Celui-ci a été divisé par deux sur un an. C’est encore une fois la hausse des provisions pour risques de crédit qui plombe les résultats. Quant au produit net bancaire, il baisse de près de 10%.

La banque de détail du Crédit Mutuel a subi directement la baisse des taux, mais l’assurance-vie a aussi chuté de 36%, tandis que la banque d’investissement enregistre une baisse d’activité d’environ 2%.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !