Pourquoi ING quitte-t-elle la France ?

pourquoi ing quitte la francePourquoi ING quitte-t-elle la France ? Un temps leader des banques en ligne, ING a stagné ces dix dernières années, peinant à s’imposer face à un Boursorama Banque qui a énormément investi pour obtenir toujours davantage de clients. 

► Retrouvez le classement des banques en ligne

Pourquoi ING quitte-t-elle la France ?

Depuis dix ans, les banques en ligne se sont multipliées et le secteur est devenu ultra-concurrentiel. Gagner de nouveaux clients demande un investissement conséquent en primes de bienvenue, publicités, parrainages… proposer une carte bancaire gratuite n’est pas suffisant. Cela rend difficile d’atteindre la rentabilité. Presque toutes les banques en ligne, à l’heure actuelle, perdent de l’argent mais sont soutenues par leur maison mère, souvent de grandes banques.

Ainsi, la raison pour laquelle ING quitte la France est simple : la difficulté d’être rentable tout en continuant à atteindre de nouveaux clients, alors que certains concurrents comme Boursorama Banque sont très agressifs.

Si Boursorama Banque a dépassé les 3 millions de clients et atteindra bientôt les 4 millions, c’est qu’elle a mis les moyens pour y parvenir. Des moyens qu’ING n’était pas prête à investir. Plutôt que de continuer une lutte sans doute considérée comme perdue d’avance, la banque en ligne a préféré rendre les armes.

>> Quelle est la meilleure banque 2022 ?

Doit-on s’attendre à d’autres fermetures ?

Il ne devrait rien y avoir à craindre de la part des autres banques en ligne majeures comme Boursorama Banque, Hello bank, Fortuneo ou encore Orange Bank. Toutes font des investissements réguliers pour étoffer leurs offres. ING, pour sa part, était effectivement à la traîne sur le développement de nouveaux services depuis quelques années. Bien sûr, cela ne veut pas dire que le risque zéro n’existe pas.

La question se pose davantage pour les acteurs comme les néobanques, à savoir N26 et compagnie. N26, par exemple, a dû ralentir l’acquisition client pour mettre en place un accord avec l’autorité bancaire allemande, qui lui reprochait notamment un manque de sécurité dans la vérification des profils et la lutte contre le blanchiment d’argent. Plus récemment, une centaine de clients ont décidé d’attaquer N26 en justice pour des comptes clôturés et une difficulté à récupérer les fonds.

De fait, nous conseillons toujours de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier – y compris pour les clients de grandes banques traditionnelles. Avoir plusieurs banques permet de pouvoir continuer à gérer ses dépenses en cas de problème. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre comparatif de banque en ligne.

Rédigé par Claire Krust
Le 21/05/2022

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !