Entre 650 et 700 postes supprimés à la Société Générale

Société GénéraleUn nouveau plan d’économies a été annoncé à la Société Générale. En tout, entre 650 et 700 postes devraient être supprimés, mais la banque promet qu’il n’y aura aucun départ contraint et pas de licenciement économique. Plusieurs services devraient être restructurés.

► Comparer la Société Générale aux autres banques

Cet été, la Société Générale avait annoncé qu’elle comptait économiser 450 millions d’euros d’ici 2022 – 2023. C’est dans le cadre de ce plan d’économies qu’interviennent les suppressions de postes qui ont été révélées. La banque compte en effet supprimer 650 à 700 postes. 

Pas de licenciement économique ou de départ contraint, promet la Société Générale. Les salariés concernés par ces suppressions de postes se verront proposer « un reclassement interne ou un plan de départs volontaires« . La banque précise aussi que « la majorité de ces postes sont aujourd’hui inoccupés. » Plusieurs services sont concernés :

  • Activités de marché et titres de bourse : 430 postés supprimés
  • Activités de conformité : 140 postes
  • Ressources humaines : 50 postes
  • Communication : 20 postes

La plupart de ces suppressions devraient être effectuées sur Paris (400 postes) et Nantes (60 postes).

Réduire les coûts

Le syndicat SNC CFE-CGC a indiqué que « La direction a justifié le besoin d’économies auquel ce nouveau plan va contribuer, en mettant en avant la nécessité de protéger l’indépendance de Société Générale à travers sa valorisation boursière et de faire face aux conséquences des crises sanitaires et économiques ».

Ce n’est pas tout, en avril 2019, la Société Générale avait déjà décidé de supprimer pas moins de 1600 postes, dont 750 en France sur les 40 000 salariés qui travaillent actuellement dans l’hexagone.

En parallèle, un plan de rapprochement entre la Société Générale et le Crédit du Nord est également en discussion. Concernant ce dernier projet, le syndicat SNB CFE-CGC est plus inquiet : « L’absorption des banques du groupe Crédit du Nord, et les futurs doublons que cela va créer aussi bien dans le réseau d’agences que les services supports génèrent encore plus de craintes et est vraiment anxiogène pour nos collègues. »

>> Retrouvez notre avis Société Générale


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !