Crédit travaux – Obtenir son prêt travaux grâce à la simulation personnalisée

crédit travauxLe crédit travaux permet de redécorer sa maison, construire une extension, refaire un plafond ou un sol… Ces différents travaux étant généralement coûteux, la plupart des Français décident d’avoir recours à un prêt travaux pour les financer. Mais comment choisir son crédit ? Comment trouver le taux le moins cher ?

Comparez les crédits travaux grâce à un simulateur de crédit

Pour s’y retrouver dans la jungle des crédits et des organismes de crédit, le plus simple est encore de passer par un simulateur de crédit. Celui-ci se charge à la place du client d’identifier les offres disponibles sur le marché, de relever les taux correspondants et de calculer le coût du prêt. Ainsi, en quelques clics, le consommateur dispose d’un large panel de possibilités.

Il suffit de choisir le type de crédit souhaité, en l’occurrence « prêt travaux », le montant du crédit et la durée de remboursement désirée, puis de remplir quelques informations personnelles indispensables pour déterminer l’éligibilité du client au crédit travaux.

Les différents types de crédit travaux

Quand on parle de crédit travaux, on désigne à la fois la nature du crédit, son utilisation, et le type de crédit. Mais il n’existe pas qu’un seul type de crédit travaux. Le consommateur peut avoir le choix entre plusieurs solutions :

  • Un crédit travaux affecté
  • Un prêt personnel
  • Le crédit magasin
  • Le crédit immobilier, dont une partie des fonds sera dédiée aux travaux
  • Un crédit renouvelable

Le choix du type de crédit dépend des besoins du consommateur (montant du prêt, possibilités de remboursement…), et de ses préférences. En effet, chacun de ces différents crédits travaux possède des fonctionnalités distinctes qui seront plus ou moins avantageuses selon la situation.

Pour choisir son crédit travaux, le client doit également prendre un certain nombre de critères en compte comme la durée du remboursement, l’assurance emprunteur, le coût final du crédit, le TAEG, et bien sûr ses propres capacités de remboursement. À première vue, réussir à s’organiser parmi tous ces critères semble complexe… surtout lorsque l’on n’est pas habitué à demander un crédit.

Prêt personnelcrédit travaux

Le prêt personnel, un type de crédit à la consommation, peut être utilisé pour financer le projet que le client souhaite, et peut donc être utilisé dans le cadre d’un crédit travaux. Comme le prêteur ne demande aucun justificatif lié à l’utilisation des fonds, ce sont généralement les consommateurs souhaitant effectuer eux-mêmes leurs travaux au lieu de passer par l’intermédiaire d’un professionnel qui y ont recours.

L’autre avantage de ce type de crédit travaux est sa souplesse. En effet, le client peut réaliser un remboursement anticipé sans frais, et la réception des fonds est généralement rapide. Généralement, le TAEG est le moins élevé dans le cas du prêt personnel que les autres types de crédits travaux car il n’y a pas de frais de dossier ou de caution à fournir.

Pour résumé, le prêt personnel c’est :

  • Pas de justificatif de travaux demandé
  • De 500€ à 30 000€
  • Durée de remboursement de 12 à 60 mois

Crédit travaux affecté

La particularité du crédit affecté est que le montant du crédit doit obligatoirement être utilisé dans un but précis. Par exemple, si le consommateur souscrit un crédit travaux, il doit présenter le devis d’un artisan ou d’un constructeur afin de prouver avoir bien l’intention de réaliser des travaux chez lui. Lorsqu’il reçoit l’argent, le client ne peut pas l’utiliser pour financer un autre projet que celui qu’il a déclaré.

Si ce type de crédit travaux semble à première vue manquer de souplesse, il apporte cependant davantage de sécurité. Par exemple, il est possible de résilier le crédit si le professionnel ne respecte pas ses engagements. Le banquier sera également plus enclin à accorder le prêt en sachant à quoi celui-ci est destiné.

Le montant d’un crédit travaux affecté peut varier entre 200€ et 75 000€, même si tous les organismes ne proposent pas de prêter une somme aussi élevée. Généralement, le remboursement se fait sur 5 ans maximum, mais il peut atteindre 10 ans. Le taux, quant à lui, est très variable en fonction de l’organisme et du profil du client : il peut varier entre 2,50% et 10%.

Pour résumé, le crédit travaux affecté, c’est :

  • Un justificatif de travaux obligatoire
  • Remboursement de 12 à 96 mois
  • De 200€ à 75 000€
  • Peut financer une décoration intérieure, la rénovation totale de la maison…

Crédit renouvelable en magasincrédit travaux

Dans certains cas, il est possible de souscrire son crédit travaux directement en magasin. Il peut s’agir soit d’un crédit travaux affecté, comme le crédit précédent, soit d’un crédit renouvelable. Dans ce dernier cas le consommateur obtient une carte bancaire du magasin qu’il pourra utiliser. Bien sûr, cette solution sera privilégiée plutôt pour les petits crédits. Ce sont essentiellement les grandes enseignes comme Leroy Merlin ou Castorama qui proposent ces solutions.

Attention, le taux des crédits renouvelables est généralement élevé, autour de 20%.

Pour résumer le crédit magasin :

  • Achats chez l’enseigne éditrice de la carte
  • De 500€ à 3 000€
  • Remboursement de 3 à 36 mois

Crédit immobilier

Parfois, les travaux à réaliser sont particulièrement importants, et donc particulièrement coûteux, à tel point qu’ils peuvent dépasser les 75 000€. Or, 75 000€ est le montant plafond que l’on peut obtenir dans le cas d’un crédit travaux affecté ou d’un prêt personnel. Au-delà, le consommateur devra donc se tourner vers un crédit immobilier.

Le consommateur ne peut avoir recours à cette solution que lors de l’achat du bien immobilier. Une partie des fonds sera ainsi affectée aux travaux souhaités, et la banque va étudier le dossier dans sa globalité.

Pour résumer le crédit immobilier travaux :

  • Un justificatif de travaux est obligatoire
  • Ne fonctionne que lors de l’achat immobilier
  • Montant : presque illimité
  • Durée de remboursement de 30 ans maximum

Quels travaux sont éligibles au crédit travaux ?

crédit travaux

Un crédit travaux sous-entend que les fonds doivent être utilisés afin de réaliser un travaux, mais quels types de travaux ?

Tout d’abord, tout type d’agrandissement ou extension est éligible. La rénovation, intérieure ou extérieure, la décoration ou l’entretien sont également inclus. Il peut même s’agir de réparer une toiture, créer une piscine, aménager son jardin, équiper une cuisine… Eh oui, un crédit travaux peut aussi financer l’achat d’une plaque de cuisson, d’un lave-vaisselle ou même d’un climatiseur.

S’il s’agit d’un crédit travaux affecté, le consommateur devra présenter la facture d’achat de l’équipement ou le devis des artisans qui interviendront. Dans le cas où le consommateur ne possède pas de facture, il faut avoir choisi le prêt personnel ou le crédit renouvelable.

Les critères à prendre en compte pour choisir son crédit travaux

Le type du crédit travaux est le premier critère à prendre en compte pour choisir où souscrire son prêt. Toutefois, il faut croiser cette donnée avec d’autres options importantes :

  • Le montant du crédit 
  • La durée de remboursement
  • La manière dont seront réalisés les travaux (soi-même ou par un professionnel)
  • Le coût final du crédit
  • Le TAEG (taux annuel effectif global)

Plus le montant du crédit travaux sera important, plus le coût final sera forcément élevé. Une manière d’abaisser ce coût est de réaliser un apport personnel plus important, mais cela dépend entièrement des économies réalisées par le consommateur. La durée du remboursement joue également sur ce coût final : plus la durée est importante, plus les intérêts s’accumuleront… De même, le mieux est donc de raccourcir au possible la durée du remboursement, tout en restant cohérent avec ses revenus pour éviter d’avoir des mensualités impossibles à rembourser.

Enfin, il est un chiffre primordial que le consommateur doit absolument regarder avant de signer le contrat de son crédit travaux : le TAEG. Il s’agit du taux final, qui englobe tous les coûts. C’est à partir de ce taux que l’on pourra calculer le coût final du crédit. Il ne faut pas le confondre avec le taux d’intérêt simple, qui ne prend pas en compte l’assurance, les frais de dossiers etc, quand il y en a.

L’essentiel pour le client est de trouver le bon équilibre entre son profil (contrat de travail, taux d’endettement actuel), ses besoins et les propositions qu’il pourra obtenir des organismes de crédit.

Les différents organismes proposant un prêt travaux

crédit travaux

Il est possible d’obtenir un crédit travaux auprès de différents organismes. On trouve bien évidemment les banques mais également des organismes de crédit spécialisés comme Sofinco ou Cetelem, ainsi que les enseignes comme Leroy Merlin.

Généralement, les banques peuvent éventuellement être avantageuses pour obtenir un crédit travaux si l’on y est déjà client, mais rien n’est moins sûr. En effet, il est préférable pour elles de se montrer attractif envers les non-clients, pour qu’ils deviennent clients justement. En règle générale, nous conseillons cependant de se tourner vers un autre organisme.

Les organismes spécialisés, par exemple, appartiennent aux banques classiques. Ils proposent donc exactement les mêmes garanties, mais proposent souvent des offres moins chères, réalisent des promotions sur leurs taux…

Les grandes enseignes, enfin, sont plus coûteuses car il s’agit généralement d’un crédit travaux renouvelable. Si le montant est faible est que le client ne parvient pas à obtenir un crédit intéressant ailleurs à cause de son profil, cela peut être une solution.

Crédit travaux et législation

La législation encadre de manière précise les crédits à la consommation afin de protéger les consommateurs. De même, le crédit travaux doit répondre à certaines règles :

  • Montant du prêt de 75 000€ maximum
  • Le prêteur doit obligatoirement réaliser une offre de prêt récapitulant toutes les modalités (taux d’intérêt, durée du remboursement…) avant la signature
  • Le consommateur a droit à un délai de rétraction de 14 jours une fois le contrat signé
  • En cas de remboursement anticipé d’un prêt de moins de 10 000€, aucune pénalité ne peut être facturée

Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !