Une banque sur trois menacée de disparaître ?

banqueEn cas de crise, une banque sur trois pourrait fermer dans le monde, surtout en Europe de l’Ouest et en Asie. C’est le constat que tire le cabinet de conseil McKinsey après une étude. 

► Notre comparateur de banques

Le cabinet McKinsey a réalisé une vaste étude sur la rentabilité des banques. Selon cette étude, 35% des 1000 banques étudiées n’aurait une rentabilité moyenne que de 1,6% à peine. De plus, 80% d’entre elles détruisent de la valeur plutôt que d’en créer. Ainsi, en cas de ralentissement de la croissance ou de crise, ces établissements bancaires pourraient bien ne pas s’en remettre.

Cela représente pas moins d’une banque sur trois dans le monde. Celles-ci sont essentiellement situées en Asie et en Europe de l’Ouest. Etant donné que les prévisions de croissance ont récemment été revues à la baisse, la situation ne risque malheureusement pas de s’améliorer.

« Ce qui peut rendre particulièrement alarmiste, au-delà des enjeux industriels et stratégiques déjà connus pour les banques, c’est le ralentissement de la croissance. On pourrait arriver en bout de cycle« , explique Sébastien Lacroix, senior partner chargé du secteur financier chez McKinsey

Suppressions de postes et fermetures d’agences

Les banques ont bien conscience de la situation, si bien que nombre d’entre elles ont déjà commencé à mettre en place des plans de restructuration. En France, on peut par exemple citer la Société Générale, mais aussi HSBC, dont la vente prochaine de la banque de détail en France a été confirmée. Les clients devront ainsi peut-être changer de banque.

Mais les suppressions de postes n’ont pas lieu qu’en France : la banque traditionnelle allemande Deutsche Bank a par exemple annoncé la suppression de 18 000 emplois dans le monde d’ici trois ans.

« Les banques doivent désormais se concentrer sur leur cœur de métier sachant que ce cœur de métier va fortement varier d’une banque à l’autre (…) Il faut choisir ses batailles« , assure Sébastien Lacroix.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !