Prix du kWh en France : retrouvez le prix de l’électricité

prix du kwhChaque kWh d’électricité consommé par un client est facturé à un prix fixé soit par le fournisseur, soit par le gouvernement. Il va de soi que plus le prix du kWh est élevé, plus la facture le sera aussi. Comment savoir combien on paie son électricité ? Peut-on faire baisser son prix du kWh ? Comment est-il fixé ?

► Comparer les prix du kWh

En France, le prix du kWh peut être fixé de deux manières : 

  • Par le gouvernement, sur recommandation de la Commission de régulation de l’énergie : il s’agit du tarif réglementé, aussi appelé tarif bleu, uniquement commercialisé par EDF.
  • Par le fournisseur d’électricité : ce sont les offres de marché.

EDF est le seul à commercialiser le tarif réglementé, avec les Entreprises Locales de Distribution (ELD) dans certaines villes de France. En revanche, EDF propose aussi des offres de marché dont il fixe cette fois lui-même le tarif. Les fournisseurs d’électricité alternatifs, eux, commercialisent exclusivement des offres de marché.

Les fournisseurs d’électricité alternatifs (Total Direct Energie, Eni, Vattenfall…) sont arrivés peu à peu sur le marché de l’électricité depuis 2007, date à laquelle EDF a perdu le monopole de la fourniture de l’électricité.

Prix du kWh en France : le tarif d’EDF

Le prix du kWh du tarif réglementé d’EDF, fixé par le gouvernement, évolue environ deux fois par an. Le plus souvent, cette évolution a lieu en février et en août.

Retrouvez ci-dessous le prix du kWh actuel d’EDF, en tarif de base et heures pleines / heures creuses :

Tarif réglementé EDF - option de base
Puissance du compteurAbonnement (/an)Prix du kWh
3 kVa102,36€0,1582€
6 kVa127,20€0,1582€
9 kVa152,04€0,1630€
12 kVa176,64€0,1630€
Tarifs février 2021
Tarif réglementé EDF - Heures pleines / heures creuses
Puissance du compteurAbonnement (/an)Prix du kWh heures pleinesPrix du kWh heures creuses
6 kVa138,06€0,1853€0,1353€
9 kVa171,36€0,1853€0,1353€
12 kVa202,56€0,1853€0,1353€
Tarifs février 2021

Note : nous avons également ajouté le prix de l’abonnement. Ce tarif n’évolue pas en fonction de la consommation du client. Cela signifie que même si le foyer consomme très peu, il devra payer le même prix de l’abonnement qu’un foyer qui a consommé bien davantage.

C’est une fois le prix du kWh et le prix de l’abonnement additionnés que l’on obtient la facture totale d’électricité du client.

Prix du kWh : les fournisseurs alternatifs

Le fonctionnement du tarif des fournisseurs d’électricité alternatifs est exactement le même que pour EDF : on retrouve d’un côté l’abonnement, et de l’autre le kWh. Le prix du kWh va évoluer en fonction de la puissance du compteur électrique (3 kVa, 6 kVa…) ainsi que de l’option tarifaire (tarif de base ou heures pleines / heures creuses).

Retrouvez ci-dessous le prix du kWh actuel pour les fournisseurs d’électricité alternatifs (liste non exhaustive) :

FournisseurPrix du kWh de basePrix du kWh heure creusePrix du kWh heure pleine

Offre Online & Green
3 kVa : 0,1352€
6 kVa : 0,1352€
9 kVa : 0,1386€
12 kVa : 0,1386€
6 kVa : 0,1175€
9 kVa : 0,1175€
12 kVa : 0,1175€
6 kVa : 0,1552€
9 kVa : 0,1552€
12 kVa : 0,1552€

Electricite Eco
3 kVa : 0,1432€
6 kVa : 0,1432€
9 kVa : 0,1469€
12 kVa : 0,1469€
6 kVa : 0,1241€
9 kVa : 0,1241
12 kVa : 0,1241€
6 kVa : 0,1649€
9 kVa : 0,1649€
12 kVa : 0,1649€
3 kVa : 0,1488€
6 kVa : 0,1430€
9 kVa : 0,1442€
12 kVa : 0,1551€
6 kVa : 0,1239€
9 kVa : 0,1220€
12 kVa : 0,1191€
6 kVa : 0,1647€
9 kVa : 0,1619€
12 kVa : 0,1577€

Offre Online
3 kVa : 0,1440€
6 kVa : 0,1440€
9 kVa : 0,1476€
12 kVa : 0,1476€
6 kVa : 0,1249€
9 kVa : 0,1249€
12 kVa : 0,1249€
6 kVa : 0,1657€
9 kVa : 0,1657€
12 kVa : 0,1657€

Electricité verte fixe
3 kVa : 0,1525€
6 kVa : 0,1430€
9 kVa : 0,1453€
12 kVa : 0,1543€
6 kVa : 0,1277€
9 kVa : 0,1277€
12 kVa : 0,1277€
6 kVa : 0,1686€
9 kVa : 0,1686€
12 kVa : 0,1686€

Astucio Eco
3 kVa : 0,1577€
6 kVa : 0,1577
9 kVa : 0,1619€
12 kVa : 0,1619€
6 kVa : 0,1360€
9 kVa : 0,1360€
12 kVa : 0,1360€
6 kVa : 0,1823€
9 kVa : 0,1823€
12 kVa : 0,1823€

Offre Eco
3 kVa : 0,1557€
6 kVa : 0,1557
9 kVa : 0,1597€
12 kVa : 0,1597€
6 kVa : 0,1344€
9 kVa : 0,1344€
12 kVa : 0,1344€
6 kVa : 0,1798€
9 kVa : 0,1798€
12 kVa : 0,1798€

Tarif réglementé
3 kVa : 0,1557€
6 kVa : 0,1557
9 kVa : 0,1597€
12 kVa : 0,1597€
6 kVa : 0,1344
9 kVa : 0,1344
12 kVa : 0,1344
6 kVa : 0,1798
9 kVa : 0,1798
12 kVa : 0,1798

Elec Energie Garantie
3 kVa : 0,1610€
6 kVa : 0,1610€
9 kVa : 0,1610€
12 kVa : 0,1610€
6 kVa : 0,1390€
9 kVa : 0,1390€
12 kVa : 0,1390€
6 kVa : 0,1860€
9 kVa : 0,1860€
12 kVa : 0,1860€
Tarifs à date d'août 2020

6 kVa, 9 kVa… : la puissance du compteur électrique

prix du kWhOn remarque facilement dans ce tableau que le prix du kWh évolue en fonction d’une donnée : la puissance du compteur électrique. Cette puisse s’exprime en kVa, les kilovoltampères.

En France, le compteur électrique le plus couramment utilisé est le compteur 6 kVa. D’ailleurs, le compteur 3 kVa n’est pas disponible en version HC / HC.

L’évolution du prix de l’électricité va cependant varier selon le fournisseur d’électricité. Tous n’ont pas adopté exactement le même fonctionnement. Par exemple, on remarque que le prix du kWh est souvent identique quelle que soit la puissance du compteur pour les heures pleines et les heures creuses. Seul Cdiscount Energie fait exception : même avec l’option heures pleines / heures creuses, le prix du kWh va augmenter en fonction de la puissance du compteur. Lorsque le client cherchera à comparer les offres pour trouver le fournisseur d’électricité le moins cher, il devra donc bien préciser de quel type de compteur il dispose.

En tarif de base, en revanche, le prix du kWh augmente légèrement à mesure que la puissance du compteur augmente aussi. Plus on consomme, plus la facture sera donc alourdie.

Note : la puissance du compteur électrique dépend de la consommation du client. Plus on consomme d’électricité en même temps, plus le compteur électrique devra être puissant.

L’importance du type de tarif

Un fournisseur d’électricité ne choisit pas son prix du kWh au hasard. Il doit pouvoir mettre en place un équilibre entre ses propres coûts, l’achat de l’électricité, les services compris dans l’offre et le prix proposé au client. En général, l’objectif est d’être capable de commercialiser un prix du kWh inférieur à celui d’EDF.

Pour cela, les fournisseurs d’électricité alternatifs peuvent choisir entre trois types de tarifs : 

  • prix du kwhPrix indexé

Il s’agit du type de tarif le plus courant en électricité, mais pas forcément du plus simple à comprendre. Une offre à prix indexé fonctionne avec un indice de référence. Le fournisseur va prendre comme point de référence un élément comme, le plus souvent, le tarif réglementé de l’électricité d’EDF, et faire évoluer son prix du kWh en fonction de ce point de référence.

Prenons l’exemple de Total Direct Energie et de son offre Online. Total Direct Energie a choisi de proposer un prix indexé sur le tarif réglementé EDF, avec une réduction de 10% (hors taxes) sur le prix du kWh réglementé. C’est-à-dire que si le tarif réglementé de l’électricité augmente ou baisse, alors celui de Total Direct Energie va évoluer dans les mêmes proportions, tout en conservant un pourcentage de réduction de 10%.

Offres d’électricité à prix indexé : Total Direct Energie, Vattenfall, Cdiscount Energie, Planète Oui

  • Prix fixe

Plus rares, les offres à prix fixe permettent de bénéficier d’un prix du kWh identique durant toute la durée du contrat (1 à 3 ans). Cela signifie que même si le tarif réglementé augmente, le client ne sera pas impacté et conservera son prix du départ. Attention, le client est en revanche soumis aux évolutions des taxes et, si le tarif réglementé baisse, il ne pourra pas en profiter.

Offres d’électricité à prix fixe : ekWateur, Engie, Eni (Astucio Eco)

  • Prix libre

Le prix libre, enfin, est encore plus rare que le prix fixe. Les fournisseurs qui proposent une offre à prix libre se réservent le droit de modifier leur prix de kWh quand ils le souhaitent, plusieurs fois par an si nécessaire, tout en respectant un préavis d’un mois auprès du client. Il est impossible de déterminer à l’avance dans quelles proportions une telle offre va évoluer. Si, à la souscription, le client pourra obtenir un prix très intéressant, il reste sujet à de fortes augmentations plus tard.

Offres d’électricité à prix libre : Mint Energie, Bulb

Notre conseil pour le type de tarif

Les offres à prix libre (Mint Energie) sont les moins chères à la souscription. Problème : le prix du kWh peut ensuite augmenter dangereusement.

Le consommateur peut donc :

  1. Souscrire un prix libre, tout en surveillant ses mails pour guetter une prochaine évolution du prix du kWh. Par exemple, il peut souscrire chez Mint Energie (voir l’offre). Si le fournisseur à prix libre décide d’augmenter ses tarifs, le client disposera d’un mois pour changer de fournisseur et trouver moins cher, comme par exemple chez Total Direct Energie (voir l’offre)
  2. Souscrire directement un prix indexé. Ce sont les offres les moins chères à la souscription après les offres à prix libre. Le prix du kWh sera donc un peu plus élevé qu’une offre à prix libre, tout en restant bien moins cher que chez EDF, et le client possède un pourcentage de réduction garanti qui lui assure une économie importante sur sa facture.

Nous conseillons un peu moins les offres à prix fixe. Si elles semblent très avantageuses sur le papier, le prix à la souscription est souvent plus élevé. Le prix du kWh d’Engie est même supérieur à celui d’EDF ! Etant donné qu’une offre à prix fixe reste sujette aux augmentations des taxes et que le prix de base est élevé, préférer une offre à prix indexé permettra sans doute d’économiser davantage.

Quel fournisseur propose le prix du kWh le moins cher ?

Si l’on observe attentivement le prix du kWh précisé dans notre tableau, on constate que Mint Energie est le fournisseur d’électricité qui propose le prix le moins cher. Que ce soit en tarif de base ou heures pleines / heures creuses, Mint Energie semble défier toute concurrence.

Mais le prix du kWh en tant que tel n’est pas le seul élément à prendre en compte pour identifier qui propose l’électricité la moins chère. Nous venons par exemple d’expliquer que le type de tarif doit impérativement être précisé, mais ce n’est pas tout. Le prix de l’abonnement n’est pas non plus toujours identique, même s’il reste globalement très proche entre les fournisseurs. Enfin, les services inclus dans l’offre d’électricité ne peuvent être passés sous silence : certaines offres sont bien plus complètes que d’autres. Par exemple, l’offre la moins chère de Mint Energie, Online & Green, n’intègre pas de service client téléphonique.

En conclusion, si Mint Energie propose le prix du kWh le moins cher, ce n’est pas forcément le meilleur fournisseur d’électricité. Pour en savoir plus et obtenir un classement actualisé des fournisseurs d’électricité, consultez ci-dessous notre comparateur d’électricité :

► Découvrir notre comparateur d’électricité

Evolution du prix du kWh

Comme nous l’avons dit, le prix de l’électricité évolue une à deux fois par an. Cette évolution s’effectue suite aux recommandations que la CRE, la Commission de Régulation de l’Energie, transmet au gouvernement – recommandations qui sont le plus clair du temps respectées par les pouvoirs publics.

Pour en savoir plus, nous avons retranscrit ci-dessous les différentes évolutions du prix du kWh de l’électricité en France depuis 2010 :

évolution tarif électricité

Crédits : Capitaine Banque

Seules deux baisses de tarif ont eu lieu depuis 2010. La majeure partie du temps, le prix de l’électricité augmente.

La hausse la plus importante a eu lieu en juin 2019 : le prix du kWh a alors subi une montée en flèche de pas moins de 5,9%. Pire, cette hausse a été immédiatement suivie d’une seconde, en août 2019, de 1,3%. Cette augmentation fait suite à une situation particulière. En effet, le gouvernement avait alors décidé de geler le prix de l’électricité pendant six mois afin de répondre aux demandes des gilets jaunes. Une fois le gel terminé, la CRE a recommandé une augmentation importante qui, cette fois, a été suivie par le gouvernement.

Il est presque impossible de déterminer à l’avance comment va évoluer le prix de l’électricité. De nombreux critères sont pris en compte. Au vu des dernières années, il est toutefois logique de penser que de nouvelles hausses sont à prévoir.

Composition du prix du kWh : fourniture de l’électricité et taxes

Le prix du kWh est lui-même composé de trois éléments. Quel que soit le fournisseur, on retrouve en partie la même structure. Concrètement, le fournisseur aura surtout la possibilité de jouer sur la fourniture de l’électricité afin de proposer un prix du kWh plus attractif à ses clients :

  • prix du kWh1/3 : fourniture de l’électricité. Ce premier tiers comprend les coûts de production et d’achat de l’électricité, ainsi que le service client et la marge prélevée par le fournisseur.
  • 1/3 : acheminement de l’électricité. Ce sont les coûts du transport de l’électricité jusqu’au foyer. L’acheminement comprend le TURPE, le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité, qui est reversé à Enedis, RTE et aux gestionnaires de réseau locaux.
  • 1/3 : les taxes. À l’heure actuelle, quatre taxes s’appliquent sur le prix de l’électricité
    • La TVA (taxe sur la valeur ajoutée), fixée à 20% sur la consommation et 5,5% pour l’abonnement
    • La CSPE (Contribution aux charges de Service Public de l’Electricité), qui va financer les droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries électriques et gazières.
    • Les TLCFE (Taxes Locales sur la Consommation Finale d’Electricité), proportionnelles à la consommation et reversées aux collectivités locales.

Toutes les taxes n’augmentent pas à chaque évolution du prix du kWh. Toutefois, elles augmentent régulièrement et occupent une part de plus en plus importante dans le prix de l’électricité.

Voici maintenant quelques augmentations des taxes de l’électricité qui ont eu lieu ces dernières années :

  • 2020 : la TCFE passe de 9,69 à 9,82€ par mWh
  • 2016 : la CSPE passe de 19,5 à 22,5€ par MWh
  • 2014 : la TVA sur le prix du kWh passe de 19,6% à 20%
  • 2013 : la CTA passe de de 21 à 27,04%

Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !