Paiement par carte bancaire, 2016 l’année où tout bascule

Pour faire très simple, on peut résumer le marché du paiement de la manière suivante : il y a la banque qui encaisse le paiement (celle du commerçant chez qui on fait un achat), il y a la banque qui paie (la banque du client) et il y a l’opérateur financier qui fait le lien entre les deux.

Jusqu’à maintenant, si la carte bancaire du client était siglée CB (carte bancaire), c’était automatiquement le GIE Cartes Bancaires qui était l’opérateur financier en France, VISA et Mastercard devant se contenter de regarder le paiement lui passer sous le nez. Et comme 95% des cartes bancaires Françaises sont compatibles CB, les 2 autres concurrents VISA et Mastercard n’opéraient quasiment que les paiements des cartes Françaises à l’international.

Comment ça marche ?

L’autre point important à savoir (et toujours pour faire très simple), c’est que c’est la banque du commerçant qui paie l’opération : les frais de l’opérateur financier (GIE CB en général) + une commission à la banque du client.
Conclusion : pour gagner de l’argent, une banque a surtout intérêt à avoir beaucoup de clients !
Conclusion bis : euh…la banque du commerçant aussi puisqu’elle refacture l’opération au commerçant !! (c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles les petits commerçants n’acceptent les paiements par carte qu’au-dessus d’un certain montant, car les banques leur facturent un coût fixe + un pourcentage du montant de la transaction).

Le jour où tout a basculé

cb visa mastercardAssez logiquement, une directive de la commission européenne est venue mettre un terme à la situation de monopole du GIE Carte Bancaire sur le marché du transport des paiements. A compter du 9 juin 2016, on est censé avoir le choix.
En réalité, c’est le client qui est censé avoir le choix mais dans la pratique, il est compliqué de savoir comment ça va se passer…

A priori, la seule solution technique disponible cette année serait la possibilité de choisir sur le terminal de paiement du commerçant. Par exemple, si votre carte bancaire est à la fois CB et VISA, il pourrait y avoir une étape de choix de l’opérateur de transport financier avant ou après la saisie du code.
Sauf qu’évidemment, ça ne tente pas trop les commerçants qui ont peur de voir les files d’attente s’allonger. Difficile donc de dire comment sera exactement le processus au final.

A qui profitera ce changement ?

A VISA et Mastercard à coup sûr, puisqu’ils n’avaient pas accès à ce marché jusqu’à maintenant.

On peut aussi imaginer que cette concurrence fasse baisser les coûts de l’opérateur financier et donc le coût pour le commerçant. Mais ça, ça reste à prouver…

Par contre, notre point de vigilance va être côté tarification bancaire des clients. En effet, comme nous l’avons expliqué, jusqu’à maintenant, la banque du client gagnait de l’argent avec ce système. Mais comme il y aura moins d’argent à gagner, les banques vont chercher à combler ce manque à gagner autrement…et c’est sans doute en partie ce qui explique la généralisation des frais bancaires de tenue de compte début 2016.

Enfin, ces frais sont pratiqués par les banques traditionnelles et pas par les banques en ligne. Mais nous surveillerons attentivement si les offres de carte gratuite des banques en ligne le resteront !


Rédigé par Julien

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !