Orange Bank bientôt en vente ?

orange bankSelon une information révélée par le Canard Enchaîné, l’opérateur Orange réfléchirait à se séparer d’Orange Bank, sa banque en ligne. Une décision sans doute motivée par les pertes importantes et l’incapacité à atteindre les objectifs d’acquisition client. Il faut dire que le secteur est très concurrentiel. 

► Découvrir Orange Bank

Orange Bank va-t-elle changer de main ? C’est ce qu’évalue en tout cas le Canard Enchaîné, reprit par Les Echos. L’opérateur Orange serait actuellement en train de chercher un repreneur à sa banque en ligne.

Lancée en 2017, Orange Bank avait alors fait couler beaucoup d’encre, étant annoncée par Orange comme le « Free de la banque« . Depuis, l’offre a beaucoup évolué et s’est étoffée : carte bancaire haut de gamme, crédit à la consommation, et plus récemment un pack Premium destiné aux familles et intégrant des comptes pour mineurs. En tout, trois offres bancaires sont disponibles :

  • Standard : offre gratuite
  • Premium : 7,99€/mois
  • Pack Premium : 12,99€/mois

Orange Bank n’a pas à rougir de son offre actuelle, même si elle n’est pas encore totalement complète (pas de compte joint, de livret A, d’assurance-vie…). Malgré tout, la banque en ligne n’est pas parvenue à atteindre ses objectifs.

Des pertes importantes

Depuis son lancement, Orange Bank a accumulé 643 millions de pertes, une somme qui ne cesse de grossir. Rien qu’en 2020, la banque en ligne a enregistré 195 millions de pertes supplémentaires.

Qu’une nouvelle banque engendre des pertes est tout à fait normal, étant donné les investissements nécessaires. D’ailleurs, à l’heure actuelle, une seule banque en ligne serait rentable : Fortuneo. Le problème, c’est que les objectifs en matière d’acquisition clients n’ont pas été atteints. Orange Bank espérait avoir gagné 2 millions de clients en 2020 et n’en compte finalement que 650 000 pour ses produits bancaires.

Nous n’avons pas « monté ce projet pour devenir banquier, mais pour mesurer notre capacité d’innovation », s’était exprimé Stéphane Richard, le patron d’Orange Bank.

Toujours selon le Canard Enchaîné, la BNP Paribas, le Crédit Agricole et la Société Générale seraient potentiellement intéressés.

En début d’année, Orange Bank avait racheté Anytime, une néobanque dédiée aux professionnels.

Orange Bank réfute la vente

Très vite, mercredi 03 mars 2021 au soir, le patron d’Orange Bank réfute l’idée de vente auprès du Figaro. « Nous ne souhaitons pas vendre Orange Bank« , assure Stéphane Richard.

En revanche, il confirme avoir « commencé à chercher un nouveau partenaire pour éventuellement remplacer Groupama« , la participation de l’assureur étant passée de 35% à 22%.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !