N26 et les Etats-Unis, c’est fini

N26N26 s’était lancée aux Etats-Unis en août 2019 avec de grandes ambitions et en faisant d’importants investissements. Environ deux ans et demi plus tard, la néobanque annonce son retrait de ce marché. Les services ne seront plus disponibles dès le 11 janvier 2022. 

► Comparer N26 aux autres banques

Terminé le rêve Américain pour N26. La néobanque allemande vient d’annoncer qu’elle allait se retirer du marché des Etats-Unis pour se concentrer sur l’Europe. Les différents services de N26 ne seront plus disponibles aux quelques 500 000 clients américains dès le 11 janvier 2022. Ceux-ci « recevront des instructions supplémentaires sur la façon de retirer leurs fonds pour assurer une transition en douceur » a déclaré N26.

La soixantaine de personnes qu’emploie N26 aux Etats-Unis se verront proposer d’autres postes, la néobanque n’envisageant pas actuellement de licenciement.

C’est la deuxième fois que N26 se retire d’un marché : la première, c’était au Royaume-Uni, qu’elle avait quitté à cause du Brexit et où elle avait un peu de mal à attirer les clients.

Se concentrer sur l’Europe

Plutôt que continuer à se développer outre-Atlantique, N26 préfère se concentrer sur l’Europe où, cependant, elle doit pour l’instant contrôler et limiter sa croissance à 50 000 nouveaux clients par mois. Cette limite a été fixée en accord avec la Bafin, le régulateur financier allemand, pour que la néobanque mette en place des mesures de sécurité supplémentaires. N26 a d’ailleurs annoncé recruter 1000 personnes de plus afin de renforcer les équipes de technologie, cybersécurité et de développement produit.

N26 souhaite élargir ses services en Europe, notamment avec des produits d’investissements. Elle « évalue également son expansion future sur d’autres marchés d’Europe de l’Est ». La demande y serait forte.

La néobanque détient aussi une licence bancaire Brésilienne où elle s’apprête à se lancer.

Pour en savoir plus sur la néobanque, consultez notre article avis N26.


Rédigé par Claire

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !