Les français sont-ils fidèles à leur banque ?

fidèles à leur banqueCommençons par un chiffre édifiant : seulement 3% des français changent de banque chaque année !
Pouvons-nous en conclure que les français sont fidèles à leur banque ? Et si oui, pour quelles raisons ? Fidélité passive ou vrai acte d’amour ?
comment les français se situent-ils par rapport à leurs homologues européens ?

Les français plus fidèles à leur banque que les autres européens

Seulement 3 français sur 100 (3%) changent de banque sur une année alors que la moyenne européenne est de 9%, c’est-à-dire que les français sont trois fois plus fidèles à leur banque que les européens.

D’ailleurs, en France, les principales raisons de la perte d’un client pour une banque ne sont même pas l’insatisfaction mais plutôt le décès ou la prise d’un crédit immobilier dans une autre banque (avec plus ou moins une semi-obligation de domicilier ses comptes chez le prêteur).

Les français plus fidèles à leur banque qu’à d’autres produits

Fait étonnant, les français sont plus fidèles à leur banque qu’à bien d’autres produits :

  • 4 fois plus de clients changent d’opérateur de téléphonie mobile ou de fournisseur internet. Notons que la baisse des prix, l’offre au nouvel arrivant et la portabilité du numéro ont augmenté les changements dans ce secteur.
  • 3 fois plus de clients changent d’opérateur de téléphonie fixe.
  • 2 fois plus de clients changent de société de gaz et d’électricité.
    Ce marché est pourtant bien moins concurrentiel à l’heure actuelle que le marché bancaire, ce qui appuie encore plus l’hérésie des 3% pour le changement de banque.
  • De plus les français et françaises ne sont pas fidèles par principe car selon une étude IFOP 2014, 55% des hommes et 32% des femmes admettent avoir été infidèles.

Une diminution des français fidèles à leur de banque a donc de grandes chances de voir le jour dans les mois à venir. D’autre part, les banques devraient continuer à se battre pour devenir la meilleure banque et ça devrait jouer sur les tarifs.

Les français fidèles à leur banque : les raisons

  • Difficulté à comparer les offres

    Difficulté à comparer les banquesLe marché des produits bancaires est opaque et il est difficile de comparer des offres comparables.
    Néanmoins afin d’éviter les dérives et le manque d’informations, certaines lois ont été mises en place ces dernières années afin de rendre plus accessible l’information et faciliter les comparaisons.
    Depuis les années 2000, toutes les banques sont dans l’obligation de communiquer et/ou de mettre à disposition leur grille tarifaire. De plus, le gouvernement a mis en place fin 2015, un comparateur des principaux tarifs bancaires avec pour ambition de faciliter la comparaison entre les banques et ainsi favoriser la mobilité bancaire. Pour compléter ce dispositif, nous avons mis en place un comparatif de banques plus complet et qui évalue en fonction des usages de chacun.

  • Difficulté à changer de banque

La difficulté des démarches ou plutôt la méconnaissance des étapes à suivre peuvent freiner certains français  mécontents de leur banque à franchir le pas.
Changer de banque n’est cependant pas si difficile qu’il n’y parait car depuis quelques années s’est mis en place l‘aide à la mobilité bancaire qui a justement pour objectif de simplifier les démarches à réaliser par le client. Ce procédé qui nécessite encore quelques améliorations consiste notamment à donner une procuration à sa nouvelle banque afin qu’elle effectue les démarches à la place du client. Ce procédé permet également d’éviter les risques de chèques impayés ou de prélèvements rejetés pendant la période de transition entre l’ancienne et la nouvelle banque.

  • La peur du changement

 Peur du changement de banqueN’omettons pas cette raison qui peut être LA raison pour certains clients.
S’adapter à de nouvelles pratiques : nouveau site web, nouvelle application web, nouveau conseiller , etc. peuvent faire peur à certains français non favorables aux changements et les décourager à entreprendre les démarches pour changer de banque. Dans ce cas là, c’est plus de la fidélité passive à sa banque.

  • Les français aiment leur banque … en ligne

j aime ma banqueN’oublions pas que certains français ne souhaitent pas changer de banque dont une bonne partie, fort heureusement, sont satisfaits de leur banque actuelle.

D’ailleurs avec l’émergence des banques en ligne, n’entend-on pas de plus en plus des slogans du type « j’aime ma banque » ou équivalent.

Voici quelques exemples issus de notre synthèse des avis banque en ligne :
– 9 clients sur 10 recommandent Fortuneo (baromètre CSA juin 2015)
– taux de recommandation le plus élevé obtenu par Boursorama Banque (étude Brand Advocacy Index 2015)

Plus que des clients passivement fidèles à leur banque, les banques espèrent fidéliser leurs clients en les satisfaisant.

Pour en savoir plus, UFC Que Chosir a réalisé une étude complète intitulée « Mobilité Bancaire : mythes et réalités »

Les français fidèles à leur banque : est-ce que ça va durer ?

Nous pensons que les français vont être de moins en moins fidèles … à leur banque car :

  • Plus de facilité à changer de banque grâce à l’aide à la mobilité bancaire qui ne cesse de s’améliorer
  • Les Français utilisent de plus en plus les canaux digitaux et selon une étude réalisée par Brain & Company, les clients digitaux changent plus de banque que les clients « omnicanal » : +16pts.
  • Un Français est avant tout un Européen, pourquoi nous démarquerions nous ?  (rappel : 3% de changement de banque par an pour un français contre 9% pour un européen)
  • Les Français comparent de plus en plus et peut-être grâce à nos sites :-)) de Capitaine -Banque -Crédit -Epargne
  • Le secteur bancaire est un marché de plus en plus concurrentiel, notamment avec l’essor des banques en ligne qui secouent le cocotier avec leurs offres attractives
  • Et tout simplement car il y a des économies à faire et tout est bon à prendre … pour soi mais également afin de ne pas enrichir son banquier …

► Simulez l’économie potentielle d’un changement de banque


Rédigé par Johann

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !