La Société Générale envisage la suppression de 700 emplois en France

société généraleÀ l’approche de l’été, la Société Générale se met au régime. Les rumeurs circulent depuis l’annonce du 7 février, lors de la publication des résultats annuels, de la nécessité d’ajustements structurels dans ses locaux de par le monde. 700 emplois pourraient ainsi être supprimés en France.

► Comparez la Société Générale aux autres banques

Plan de réduction des coûts d’environ 500 millions d’euros

En effet, la Société Générale avait prévenu qu’il y aurait des arrêts d’activités et tout un plan de réorganisation. Elle s’engageait à réduire d’environ 500 millions d’euros de coûts d’ici à 2020. La direction a indiqué que rien n’était définitif et qu’elle reviendra vers les syndicats « d’ici 4 à 8 semaines afin de dire ce qu’ils envisagent. La revue des activités de grande clientèle et solutions investisseurs se poursuivait comme prévu et qu’il n’est donc pas possible à ce stade d’en évaluer les conséquences en termes d’emploi », assure Philippe Fournil, le délégué national de la CGT.

Pour rappel, la Société Générale s’est engagée en 2015 avec son plan de transformation destiné à préserver sa rentabilité tout en étant en phase avec l’évolution numérique et les exigences de sa clientèle.

La plupart des banques traditionnelles constatent un désintérêt des clients pour leurs agences bancaires. En effet, nombre de clients gèrent maintenant leur compte bancaire en ligne.

Pas de croissance durable assurée

Malgré son engagement et son plan de transformation, la Société Générale n’a pas pu assurer sa croissance durable. En effet, elle a confirmé sa décision de supprimer environ 1500 emplois dont 700 en France. La BFI (Banque de financement et d’investissements) sera lourdement touchée avec plus de 500 postes supprimés et un peu plus de 171 postes dans son activité de banque de détail et de services financiers internationaux.

Lors d’une réunion à son siège située à la Défense, la direction générale a exposé son plan d’économie. Le géant promet un plan de réorganisation légitime et affirme qu’il n’y aura pas de départ contraint, d’après leur source syndicale, mais plutôt une rupture conventionnelle collective, c’est-à-dire via de la mobilité interne et des départs volontaires.

La Société Générale a annoncé le démarrage de son plan de réorganisation pour ce troisième trimestre.

Pour rappel, la Société Générale propose le pack bancaire Sobrio, au prix de 6,90€ par mois. Par comparaison, sa banque en ligne, Boursorama Banque, propose un compte bancaire gratuit.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !