La fraude par chèque : un montant record en 2018

En 2018, le chèque est devenu le moyen de paiement le plus utilisé pour frauder. En effet, il représente à lui seul 43% du montant des fraudes et escroqueries pour cette année. Fait paradoxal, puisque les Français l’utilisent de moins et moins : il ne correspond qu’à seulement 7% des moyens de paiement.

► Accédez aux classement des banques

Une augmentation paradoxale

Depuis quelques années, l’utilisation des chèques tend à la baisse. Ils se voient doucement remplacés par d’autres moyens de paiement, comme la carte bancaire. Toutefois, le chèque fait également l’objet de fraudes de plus en plus nombreuses, au point de surpasser la fraude bancaire par carte, qui était la plus courante en 2017. En effet, l’escroquerie par chèque a flambé et atteint un montant record de 450 millions d’euros en 2018.

La raison principale de cette augmentation ? Le chèque est moins fiable que les autres moyens de paiement. En effet, de gros progrès sont réalisés chaque année en termes de sécurité sur les nouveaux moyens de paiement, ce qui n’est pas le cas du chèque.

Note : la fraude liée aux chèques peut entraîner des incidents de paiement comme le découvert bancaire. Dans ce cas, à moins que le client puisse prouver que le banquier a manqué de vigilance lors de l’encaissement (rature visible…), la banque ne pourra pas être tenue pour responsable.

Un appel à la vigilance

En 2018, les fraudes par chèques ont principalement été réalisées avec des usages frauduleux de chèques volés ou perdus, ainsi que par la falsification de chèques. L’arnaque au chèque sans provision est aussi encore très répandue. Afin d’éviter une nouvelle hausse des escroqueries, la Banque de France appelle les usagers à faire preuve d’une grande vigilance lorsqu’ils utilisent leur chèque comme moyen de règlement ou lorsqu’ils souhaitent encaisser un chèque.

La Banque de France incite également les particuliers à rester attentifs. En effet, de nouveaux types de fraudes et escroqueries tendent à se développer grâce aux nouvelles technologies, internet et les réseaux sociaux. Ce type de nouvelle arnaque consisterait à envoyer un chèque d’un montant trop élevé afin de régler une prestation.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !