La confédération du Crédit Mutuel veut « clore » la discussion avec Arkéa

crédit mutuelVisiblement agacée par un conflit qui dure, la confédération du Crédit Mutuel a rompu les discussions avec le Crédit Mutuel Arkéa, qui souhaite prendre son indépendance. 

► Accédez à notre comparateur de banques

Voilà maintenant quatre ans que le Crédit Mutuel Arkéa, qui regroupe les fédérations de Bretagne et du Sud-Ouest, cherche à obtenir son indépendance et quitter le Crédit Mutuel pour créer une banque indépendante basée à Brest. La confédération du Crédit Mutuel, cependant, ne l’entend pas de cette oreille, la raison pour laquelle le conflit ne cesse de traîner en longueur.

Justement, la confédération souhaite maintenant « clore » le dossier, selon ses propres mots, « après quatre années de conflit inutile ». La confédération a signifié sa décision dans une lettre adressée au gouvernement ce 19 décembre dernier. Selon cette lettre, la confédération explique avoir proposé une solution de désaffiliation, mais que les dirigeants d’Arkéa « n’ont répondu valablement à aucune des propositions ». Amené à se réunir en janvier, le conseil d’administration de la confédération devrait prendre acte de cette décision.

Si le Crédit Mutuel Arkéa acceptait la proposition, le coût de cette désaffiliation serait cependant de 1,7 milliard d’euros, un montant très dissuasif. Pour la confédération, cette somme devrait permettre de créer un nouveau réseau d’agences « Crédit Mutuel » en Bretagne et en Aquitaine, ainsi qu’à compenser les coûts liés au conflit.

De son côté, Arkéa n’en est pas resté là, et a également envoyé une lettre : « La CNCM se livre à une manœuvre qui s’apparente à une tentative d’extorsion. Mais surtout, elle bloque le processus de séparation ordonnée. » Autrement dit, le conflit est sans doute encore loin de son point final.

Note : le Crédit Mutuel Arkéa possède la banque en ligne Fortuneo.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !