HSBC va supprimer 10 000 postes supplémentaires

hsbc10 000 nouvelles suppressions d’emplois viennent s’ajouter aux 4000 suppressions de postes déjà annoncées en août dernier par HSBC. Une coupe impressionnante dans la masse salariale de la banque Britannique, qui compte actuellement 238 000 salariés dans le monde. 

► En savoir plus sur HSBC

Il s’agit de la plus importante restructuration mise en place par HSBC depuis 2011. En août 2019, Noel Quinn, patron par interim de la banque suite au licenciement de John Flint seulement dix-huit mois après sa nomination, avait déjà annoncé 4000 suppressions de postes en août dernier. Visiblement insuffisant, car HSBC supprimera encore 10 000 postes de plus. La banque Britannique dénombre actuellement 238 000 employés dans le monde.

« Nous savons depuis des années que nous devons faire quelque chose au sujet de nos coûts de fonctionnement, dont la composante la plus importante concerne les employés » s’est exprimé une source anonyme dans le Financial Times. A priori, les postes les mieux rémunérés seront les premiers visés par cette coupe salariale par la banque traditionnelle. « Il y a une modélisation très difficile en cours. On se demande pourquoi nous avons autant de gens en Europe alors que nous avons des rendements à deux chiffres dans certaines parties de l’Asie. » ajoute-il.

La faute aux taux bas et au Brexit

Pourquoi de nouvelles suppressions de postes ? Le nouveau patron de HSBC, Noel Quinn, a lancé une véritable campagne de réduction des coûts. Si la banque Britannique cherche à faire des économies, la faute en serait aux taux bas actuels mais également au Brexit, qui rend la situation incertaine, et à la guerre commerciale que se livrent les banques.

HSBC n’est pas la seule à décider de se séparer d’une partie de son personnel : en France, la BNP Paribas et la Société Générale ont également prévu de supprimer 20% de leurs effectifs dans l’hexagone.

Il y a peu, HSBC annonçait également songer à se défaire de sa banque de détail en France. Pour en savoir plus sur l’offre actuelle, consultez les tarifs HSBC.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Banque !